Bandeau UL

Archives

1er décembre 2011

Santos et Chávez signent un accord commercial partiel et discutent d'un projet d'oléoduc

Type de publication : Articles

Le président du Venezuela, Hugo Chávez, et celui de la Colombie, Juan Manuel Santos, ont signé lundi dernier un accord partiel afin d’accroître le commerce bilatéral grâce à l’élimination des barrières tarifaires. Lors de la même rencontre, ils se sont aussi entendus sur la construction d’un oléoduc traversant les deux territoires.

L’accord commercial signé touche 3500 produits et remplace le cadre normatif de la Communauté andine (CAN) qui régissait toujours le commerce entre les deux pays, malgré le retrait du Venezuela de la CAN en 2006. M. Chávez avait tout de même maintenu ses droits et ses obligations envers la communauté jusqu’en avril dernier.

Les deux présidents affirment que grâce, entre autres, à cet accord commercial partiel les échanges entre Caracas et Bogotá fleuriront de nouveau et pourront atteindre 8 milliards US $ annuellement.

En 2008, les échanges commerciaux entre les deux nations s’étaient élevés à près de 7 milliards US $, le plus important niveau de leur histoire, avant de retomber à 1,7 milliard US $ en 2010 lorsque le Venezuela avait rompu brièvement ses relations avec la Colombie. Cette rupture était une réponse au président colombien de l’époque, Álvaro Uribe, qui avait accusé le Venezuela d’autoriser la présence des Forces armées révolutionnaires de Colombie sur son territoire. Depuis, les relations se sont rétablies avec l’arrivée au pouvoir du président Santos. D’ailleurs, la veille de la visite de ce dernier à Caracas, la police vénézuélienne a arrêté le trafiquant colombien de drogues Maximiliano Bonilla Orozco, surnommé El Valenciano. Une capture pour laquelle Santos a félicité Chávez.

Lors de la rencontre, les deux chefs d’État se sont également entendus sur le projet de construction d’un oléoduc de près de 3 000 kilomètres qui permettra d’acheminer le pétrole vénézuélien du fleuve Orénoque au port de Tumaco en Colombie sur le bord du Pacifique. Le président Chávez a d’ailleurs souligné l’importance stratégique de cet accès pour ses exportations pétrolières vers la Chine et le Japon.

Le ministre vénézuélien de l’Énergie et du Pétrole, Rafael Ramírez, a précisé que ces infrastructures pourraient d’ailleurs éventuellement compter sur les investissements ou le financement du gouvernement chinois.

SD

 

Sources :

« Chávez-Santos en Caracas. Los presidentes de Venezuela y Colombia suscriben acuerdos para eliminar barreras arancelarias y construir un oleoducto », Voz de América, 28 novembre 2011

Pierra, Alfredo G., « Chávez y Santos fortalecen vínculos entre Venezuela y Colombia », Prensa Latina, 29 novembre 2011

Sahmkow, Ramón, « Chávez y Santos confirman buena relación y firman esperado acuerdo commercial », AFP, 29 novembre 2011

« Encuentro Chávez-Santos arrancó en el Palacio de Miraflores », El Colombiano, 28 novembre 2011

« Venezuela y Colombia firman acuerdo commercial parcial », Univision, 29 novembre 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval