Bandeau UL

Archives

4 septembre 2014

Lutte contre la pauvreté : l'Amérique latine doit poursuivre ses efforts

Type de publication : Articles

Dans son rapport publié la semaine dernière, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a annoncé que malgré le fait que la pauvreté avait diminué de moitié dans la région au cours de la dernière décennie, 200 millions de personnes risquaient de tomber dans la pauvreté en Amérique latine et dans les Caraïbes. Ces personnes représentent la population vulnérable, c'est-à-dire celle dont le revenu par jour varie entre 4 et 10 $ US. Entre 2000 et 2012, la population vulnérable est ainsi passée de 34,4 % à 37,8 % de la population de la région. Le rapport indique que sur ces 200 millions de personnes, 98,5 millions possèdent un emploi, ce qui illustre l’importance qu’occupent les emplois précaires dans la région. Par ailleurs, si la Bolivie est le pays où la population pauvre (revenu inférieur à 4 $ US) a le plus diminué entre 2000 et 2012 (de 58,3 % à 26,1 %), c’est aussi le pays où la population vulnérable a le plus progressé durant la même période (de 27,7 % à 44,6 %).

MLS

 

SOURCES

« One third of Latin Americans risk falling into poverty, says UNDP ». PNUD, 26 août 2014

« La ONU alerta de que hay 200 millones de personas amenazadas por la pobreza en Latinoamérica ». Europa Press, 27 août 2014

« ONU: casi 40% de latinoamericanos está en riesgo de caer en la pobreza ». BBC Mundo, 26 août 2014

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval