Bandeau UL

Archives

1er mars 2012

Le Nicaragua et le Honduras renforcent leur coopération

Type de publication : Articles

Le président nicaraguayen, Daniel Ortega, et son homologue hondurien, Porfirio Lobo, ont convenu dans le cadre d’une rencontre bilatérale tenue jeudi dernier à Managua (Nicaragua) de renforcer le commerce et la coopération en matière de sécurité afin de pallier le narcotrafic.

Selon les propos tenus par le président Ortega lors de la lecture d’un communiqué conjoint, les deux chefs d’État se sont accordés pour « accroître la coordination entre les diverses institutions afin d’affronter la grave menace que représentent le crime organisé et le narcotrafic international pour le Honduras et le Nicaragua ». En fait, l’Amérique centrale constitue un pont pour le trafic de drogue entre l’Amérique du Sud et les États-Unis.

En ce qui a trait au commerce, les présidents Ortega et Lobo demanderont à leurs ministres respectifs d’identifier et de supprimer les diverses barrières qui entravent les échanges commerciaux et « d’adopter des mesures afin de favoriser le commerce, les investissements et le tourisme ». Ils ont également convenu de rétablir les opérations douanières uniques entre les deux pays afin de faciliter le mouvement des biens et des personnes.

En plus de renforcer les échanges commerciaux, les présidents ont décidé d’implanter des programmes conjoints afin de contrer la pauvreté dans les zones frontalières. Une commission spéciale bilatérale portant sur le développement humain sera créée afin de combattre la pauvreté et l’extrême pauvreté. Le président nicaraguayen Ortega estime que cette lutte est le « grand défi » de la région. À son avis, le Honduras et le Nicaragua « doivent se supporter mutuellement » puisqu’après Haïti, ils sont les deux pays les plus pauvres du continent.

Les deux chefs d’État ont par ailleurs réitéré l’importance pour leur pays respectif de même que pour le Salvador — les trois nations qui bordent le Golfe de Fonseca — des accords visant à transformer ce golfe en zone de paix et à y favoriser le développement durable ainsi que la protection de l’environnement.

Ces annonces tranchent avec la détérioration qu’ont subie les relations entre le Nicaragua et le Honduras à la suite du renversement de l’ancien président hondurien, Manuel Zelaya, par l’armée en 2009, un événement qui a été condamné par plusieurs gouvernements latino-américains.

SD

 

Sources :

« Honduras y Nicaragua acuerdan combatir narcotráfico y crimen organizado », La Tribuna, 24 février 2012

« Nicaragua y Honduras unen fuerzas contra pobreza y narcotráfico », La Prensa Gráfica, 24 février 2012

« Presidentes de Nicaragua y Honduras acuerdan fortalecer seguridad y comercio », Univision, 23 février 2012

« Proyectan Nicaragua y Honduras programmas conjuntos vs. pobreza », Prensa Latina, 23 février 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval