Bandeau UL

Archives

17 avril 2014

Le président Morales présente la demande bolivienne devant la CIJ

Type de publication : Articles

Le président de la Bolivie, Evo Morales, s’est personnellement rendu à la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye (Pays-Bas) mardi dernier pour déposer le mémoire qui présente ses arguments dans le différend maritime avec le Chili. Le 24 avril 2013, la Bolivie a officiellement déposé une plainte contre le Chili devant la CIJ pour retrouver un accès à la mer qu’elle a perdu lors de la guerre du Pacifique (1879-1883). Le Chili a jusqu’en février 2015 pour répondre à cette demande, avant que débutent les auditions publiques. Les autorités chiliennes ont déclaré que cette demande n’a pas de fondement juridique en rappelant que la frontière entre les deux pays a été définie par le traité de 1904. Ce différend frontalier a notamment fait en sorte que les deux pays n’ont plus de relations diplomatiques depuis 1978.

MLS

 

SOURCES

 « Le président bolivien à La Haye pour retrouver un accès souverain au Pacifique ». Huffington Post, 15 avril 2014

« Bolivia files at UN court its claim over Chilean sea ». BBC News, 16 avril 2014

« Bolivia fundamenta su demanda marítima ». Ansalatina, 15 avril 2014

« Canciller chileno: demanda de Bolivia en La Haya "carece de fundamento jurídico"». Andina, 15 avril 2014 

« Morales viaja a La Haya para presentar ante la CIJ ». Europa Press, 14 avril 2014

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval