Bandeau UL

Archives

26 janvier 2011

Appui renouvelé à l'accord de l'OEA sur le marquage des armes à feu

Type de publication : Articles

Lundi dernier, le Secrétariat général de l’Organisation des États américains (OEA) et les gouvernements du Costa Rica, du Paraguay, de l’Uruguay et des Bahamas ont signé un accord de coopération pour l’implantation d’un projet visant à promouvoir le marquage des armes à feu en Amérique latine et dans les Caraïbes.

S’insérant dans le cadre de la Convention interaméricaine contre la fabrication et le trafic illicite d’armes à feu, de munitions, d’explosifs et d’autres matériels connexes (CIFTA), cet accord vise à identifier les armes qui seront saisies et à déterminer leur provenance afin de combattre leur trafic illicite. De façon concrète, les quatre pays signataires renforceront leurs capacités nationales en la matière et recevront de l’équipement de marquage et une formation concernant son fonctionnement.

L’ambassadeur des Bahamas à l’OEA, Cornelius Smith, a affirmé que ce projet est très important pour son pays, considérant que la région s’est transformée en « un lieu de circulation de drogue et d’armes légères ». Pour lui, cette mesure permettra de combattre la criminalité dans la région. De façon similaire, son homologue costaricain, José Enrique Castillo, considère le contrôle du trafic des armes comme une préoccupation prépondérante, faisant ici référence au niveau croissant de violence qui afflige son pays. Parallèlement, l’ambassadeur du Paraguay à l’OEA, Bernardino Hugo Saguier, a affirmé qu’aucun effort ne sera ménagé par son gouvernement pour rassembler toutes les conditions nécessaires à la résolution du problème.

Toujours sous l’égide de l’OEA, des délégués du Mexique, d’Amérique centrale, du Panama, de la Colombie et de la République dominicaine se sont réunis mercredi pour discuter durant deux jours de la façon la plus sécuritaire de détruire les armes désuètes ou en mauvais état. Le thème des armes a pris beaucoup d’importance au cours des dernières semaines en raison des rumeurs qui révèlent que le l’Amérique centrale serait un secteur de ravitaillement d’armes pour les organisations criminelles qui opèrent dans ces pays.

JM

 

Sources :

« Bahamas, Costa Rica, Paraguay, and Uruguay Join OAS Project to Promote the Marking of Firearms », Organization of American States, 24 janvier 2011

« Cuatro países se unen al proyecto de la OEA para luchar contra el tráfico de armas », EFE, 24 janvier 2011

« Naciones latinoamericanas promoverán destruccíon de armas », Noticieros Televisa, 25 janvier 2011

« Paraguay suscribe acuerdo con la OEA para promover el marcaje de armas », Nacional, 24 janvier 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval