Bandeau UL

Archives

26 mai 2011

Arturo Valenzuela en visite au Costa Rica pour discuter de sécurité

Type de publication : Articles

Dimanche dernier dans la capitale costaricaine, le secrétaire d’État adjoint états-unien pour l’Amérique latine, Arturo Valenzuela, s’est entretenu avec les ambassadeurs des États-Unis en poste dans les pays de l’isthme centraméricain afin de discuter de collaboration et de sécurité citoyenne.

Le responsable de la diplomatie états-unienne en Amérique latine a expliqué qu’il « n’y avait pas de priorité plus importante pour le président, Barack Obama, et la secrétaire d’État, Hillary Clinton, que la situation de la sécurité citoyenne au Mexique, en Amérique centrale et dans les Caraïbes ». Afin de freiner le crime organisé, Washington souhaite ainsi ajuster son aide aux nouveaux dangers qui menacent la sécurité dans la région, en plus d’« offrir une réponse intégrale » à ces menaces. Sans donner trop de détails sur les changements qui risquent d’être apportés aux programmes d’aide, Arturo Valenzuela croit qu’une meilleure coopération entre les États-Unis et les autres donateurs - le Canada, l’Espagne et l’Union européenne, entre autres - doit passer par une communication plus étroite entre les autorités de même que par l’échange d’informations entre les services de renseignement des pays de la région.

Arturo Valenzuela a aussi profité de son passage au Costa Rica pour s’entretenir, durant la journée de lundi, avec la présidente Laura Chinchilla. Ces derniers ont notamment discuté du récent voyage de la présidente Chinchilla aux États-Unis, ainsi que de thèmes se rapportant à la sécurité citoyenne dans la région.

Il s’agissait du dernier voyage officiel d’Arturo Valenzuela, qui a récemment annoncé qu’il quitterait ses fonctions au Département d’État au cours des prochaines semaines pour retourner enseigner les sciences politiques à l’Université de Georgetown. Le fonctionnaire délaissera son poste - qui l’a amené à gérer quelque 8000 fonctionnaires dans toutes les ambassades de la région - dans un contexte où certaines sources anonymes affirment que sa gestion est critiquée dans les cercles politiques de Washington. Le principal intéressé a qualifié ces rumeurs d’« absolument fausses ». Il a particulièrement rejeté les propos d’un article qui est paru la semaine dernière dans le New York Times et qui insinuait que Hillary Clinton aurait personnellement encouragé sa démission.     

GC


Sources :

Andres Oppenheimer, « Una gran oportunidad para la Casa Blanca », La Nacion, 24 mai 2011

Juan Fernando Lara S., « EE. UU. ajusta enfoque de su ayuda al Istmo frente al crimen organizado », La Nacion, 24 mai 2011

« Jefe de diplomacia de EE.UU. para América Latina se reúne con Chinchilla », AFP, 24 mai 2011

« Valenzuela preocupado por los que quieren regresar América Latina al pasado », AFP, 24 mai 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval