Bandeau UL

Archives

25 juin 2013

Les pays de l'AP lèvent les barrières relatives à la commercialisation des produits pharmaceutiques

Type de publication : Articles

À l’occasion de la XVIIe réunion de haut niveau de l’Alliance du Pacifique (AP) qui s’est tenue jeudi dernier à Lima, un accord de coopération a été signé par les pays membres en vue d’éliminer les obstacles liés au processus de commercialisation des produits pharmaceutiques à l’intérieur de la région.

Ont pris part à cette réunion le sous-secrétaire au commerce extérieur du ministère mexicain de l’Économie, Francisco de Rosenzweib Mendialdua, le chef de la commission fédérale mexicaine pour la protection contre les risques sanitaires, Mikel Arriola Peñalosa, ainsi que leurs homologues du Chili, du Pérou et de la Colombie.

À travers ce qu’il est convenu d’appeler l’« Accord interinstitutionnel de coopération entre les agences sanitaires des pays membres de l’AP », il a été précisé qu’« à partir de maintenant, toutes les barrières relatives à l’importation et à l’exportation des médicaments mexicains en direction de la Colombie sont levées. Cela se poursuivra au Chili et au Pérou respectivement ». Concrètement, il s’agit d’éliminer les obstacles réglementaires et les coûts de transaction en établissant les mécanismes susceptibles de rationaliser la délivrance des dossiers médicaux en proportion avec la consommation des médicaments. Cet engagement permettra d’approfondir les relations entre les organismes de santé de la région, de renforcer la protection des populations contre les risques sanitaires et d’augmenter substantiellement le commerce des médicaments à l’intérieur de l’AP.

Par ailleurs, le nouvel instrument de coopération sanitaire indique l’engagement du Chili et du Pérou à obtenir une certification de la part de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) et de leurs autorités nationales respectives. Ceci leur permettra de bénéficier pleinement des avantages de l’accord.

Au sortir de cette rencontre, M. Peñalosa a déclaré qu’il s’agit d’« un processus révolutionnaire dans l’univers des traités de libre-échange. C’est le tout premier du genre en Amérique latine ». Il a expliqué que le Mexique dépense en moyenne 6 % de son produit intérieur brut, soit près de 72 milliards $ US, dans le domaine de la santé notamment avec la mise en place du système d’assurance maladie qui garantit l’accès de tous les malades aux soins. Enfin, il a indiqué qu’une fois que les autres organismes de santé auront reçu leur certification respectivement au Pérou et au Chili, le marché mexicain de médicaments augmentera considérablement. De ce point de vue, cet accord aura le mérite de faciliter l’accès aux médicaments à moindre coût, de susciter la concurrence entre les principaux promoteurs de l’industrie pharmaceutique et, finalement, d’insuffler une dynamique nouvelle dans la coopération sanitaire entre les pays membres de l’AP.

CBM

 

Sources

« Alianza del Pacífico firma acuerdo y se anticipa a riesgos sanitarios ». El Economista, 21 juin 2013

« Reduce Alianza del Pacífico barreras sanitarias a fármacos mexicanos ». Uniradio Noticias.com, 21 juin 2013

« Acuerda México con Colombia, Perú y Chile eliminar barreras a medicamentos ». La Jornada en línea, 20 juin 2013

« Países de alianza del Pacífico firman acuerdo de medicinas ». El Universal, 20 juin 2013

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval