Bandeau UL

Archives

20 juin 2013

Le Panama entame une procédure contre la Colombie à l'OMC

Type de publication : Articles

Le Panama a annoncé cette semaine qu’il avait déposé auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) une demande de consultations avec la Colombie concernant les droits de douane appliqués sur ses importations de textiles, de vêtements et de chaussures.

Le gouvernement panaméen reproche aux autorités colombiennes d’avoir appliqué depuis mars dernier des tarifs supplémentaires de 10 % sur les textiles et les chaussures en provenance du Panama. Panama juge ces tarifs « défavorables, injustifiables et incompatibles avec les obligations colombiennes concernant les règles régissant les accords de l’OMC ».

Le directeur de la zone franche de Colon, Leopoldo Benedetti, s’est félicité de la décision des autorités panaméennes, tout en rappelant que ces mesures constituent un frein au commerce dans la deuxième plus grande zone franche mondiale après Hong-Kong. Il a aussi déclaré que ces mesures ne profiteraient pas à la Colombie, car ses industries ne peuvent pas satisfaire la forte demande intérieure, ce qui obligerait Bogota à acheter ces produits plus chers. Bogota justifie sa décision en évoquant l’importance de « protéger son industrie textile et des chaussures contre les importations massives. »

Rappelons que cette procédure entamée par le Panama intervient quelques jours après la signature d'une entente de principe visant la conclusion d’un accord de libre-échange entre les deux pays qui prévoit entre autres l'exemption des droits de douane sur 72 % des exportations colombiennes vers le Panama. Pour le président de l’Association des utilisateurs de la zone franche de Colon, Surse Pierpoint, « il serait illogique de signer un accord de libre-échange avec un pays qui applique des mesures contraires au libre-échange ». Il s’est dit favorable à une suspension de la signature de l’accord tant que le gouvernement colombien ne revient pas sur sa décision. Il a également rappelé que la zone franche de Colon représente 8 % du produit intérieur brut (PIB) du pays et qu’elle doit être protégée.

Jusqu’en 2012, 20 % des réexportations de la zone franche étaient destinées à la Colombie, mais ce pourcentage a chuté de moitié depuis l’instauration de ces tarifs supplémentaires. Il ne s’agit pas du premier litige commercial entre les deux pays. En effet, le Panama déposa pour la première fois une demande de consultations avec la Colombie en juillet 2006 concernant les mesures douanières sur certaines marchandises en provenance du Panama. Les deux pays trouvèrent un accord en décembre de la même année.

MLS

 

SOURCES

« Panamá denuncia a Colombia ante OMC por aranceles a productos textiles ». Europa Press, 18 juin 2013.

« Piden a Panamá condicionar firma de TLC con Colombia a eliminación de arancel ». El espectador, 18 juin 2013.

« Panamá solicita consultas a Colombia por arancel a textiles y zapatos ». El espectador, 18 juin 2013.

« Panamá lleva por tercera vez a Colombia ante la OMC ». Panama América, 19 juin 2013.

« Panamá lleva a la OMC el conflicto con Colombia ». La Prensa, 19 juin 2013.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval