Bandeau UL

Archives

8 septembre 2011

Les États-Unis commencent à assumer leur responsabilité dans la guerre au narcotrafic

Type de publication : Articles

Vendredi dernier à Lima, le secrétaire d'État adjoint des États-Unis, William Burns, a tenu à souligner la responsabilité de son gouvernement dans le contexte de la guerre contre le narcotrafic, notamment en raison « de la forte consommation » de stupéfiants aux États-Unis. « Non seulement nous partageons la responsabilité, mais nous souhaitons partager les efforts pour trouver une solution et progresser » dans le combat au narcotrafic, a-t-il déclaré.

Le secrétaire Burns a fait ces déclarations lors d’une conférence de presse après s’être entretenu avec le président péruvien, Ollanta Humala, pour discuter de la coopération entre les deux pays. Lors de son investiture le 28 juillet dernier, le chef d’État péruvien avait déjà évoqué la « responsabilité partagée » des pays producteurs et consommateurs de drogue dans la mise en œuvre d’une stratégie commune de lutte contre ce fléau.

Pour le numéro deux du département d'État américain, la « seule manière » d’être efficace dans la lutte contre le narcotrafic, c’est d’agir de manière coordonnée pour faciliter l’échange d’informations, lutter contre le blanchiment d'argent et mettre sur pied une politique d'éradication de la feuille de coca, matière première de la cocaïne. Ce fonctionnaire a donc garanti que Washington continuera à collaborer avec la campagne antidrogue péruvienne. La coopération américaine dans la lutte au narcotrafic au Pérou a atteint 70 millions de $ US en 2010, montant qui devra se maintenir, selon l’ambassadrice américaine à Lima, Rose Likins.

Au mois de juin dernier, l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) avait tiré la sonnette d'alarme sur l'augmentation, pour la cinquième année consécutive, de la culture de coca au Pérou. Quelque 61 200 hectares sont consacrés à cette culture, une superficie comparable à celle de la Colombie où la culture de coca n’occupe maintenant que 62 000 hectares.

Après sa visite au Pérou, William Burns s’est rendu au Chili pour participer aux commémorations du dixième anniversaire de la Charte démocratique interaméricaine. Il s’agit de la deuxième visite du haut fonctionnaire en Amérique latine depuis qu’il a été ratifié dans son poste par le Sénat américain en juillet dernier.

FKB

 

Sources :

« EEUU: La erradicación es clave en lucha antidrogas », Perú21, 2 set 2011.

« EEUU tiene responsabilidad en la lucha antidrogas », AFP, 2 set 2011.

« Estados Unidos a favor de desarrollo alternativo, erradicación e interdicción de drogas en Perú », Inforégion, 2 set 2011« Presidente Humala se reúne con subsecretario de Estado de EEUU », RPP, 2 set 2011.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval