Bandeau UL

Archives

10 juin 2013

Vers une normalisation des relations diplomatiques entre les États-Unis et le Venezuela

Type de publication : Articles

Le secrétaire d’État américain, John Kerry, s’est entretenu mardi dernier avec son homologue vénézuélien, Elias Jaua, à l’occasion de la 43e assemblée générale de l’Organisation des États américains (OÉA) qui s’est tenue à Antigua au Guatemala. Cet entretien qui s’est déroulé en marge de l’assemblée de l’OÉA a duré 40 minutes et portait essentiellement sur la question de la normalisation des relations diplomatiques entre les deux pays.

Il s’agit de la toute première rencontre entre un secrétaire d’État américain et un ministre vénézuélien des Affaires étrangères depuis bientôt une décennie. Depuis le mois d’août 2010, les États-Unis et le Venezuela traversent une crise qui a privé leurs ambassades respectives de chef de mission diplomatique accrédité.

En réalité, les tensions entre les deux pays avaient commencé en septembre 2008 alors que le président Hugo Chavez, en solidarité avec son allié bolivien Evo Morales, avait expulsé l’ambassadeur américain de l’époque. Washington avait réagi avec la même mesure et l’année suivante, les deux pays s’étaient dits prêts à repartir sur de nouvelles bases diplomatiques. Mais très tôt, les deux partenaires furent confrontés à une crise qui allait à nouveau ébranler leurs relations diplomatiques. Pour cause, Larry Palmer, ambassadeur américain accrédité à Caracas avait fait une déclaration au Congrès américain qui n’avait pas été bien reçue par le président vénézuélien. M. Chavez avait alors rejeté son accréditation avant même qu’il ne se soit rendu à Caracas. En réponse à cette situation, Washington avait expulsé en décembre 2010 Bernardo Alvarez, ambassadeur vénézuélien aux États-Unis.

À ces évènements de 2010, on ajoutera les récentes hésitations de Washington à reconnaître publiquement la légitimité du gouvernement de Nicolas Maduro à la suite du scrutin d’avril dernier. Par ailleurs, Caracas accuse la Maison-Blanche d’« ingérence dans ses affaires intérieures et de conspiration contre son gouvernement ».

C’est dans ce contexte que MM. Kerry et Jaua ont discuté quant aux voies et moyens qui faciliteront le rétablissement des relations diplomatiques entre leurs deux pays. Tout en saluant la libération du cinéaste américain détenu à Caracas pour motif d’espionnage, John Kerry a affirmé qu’« il y aura un dialogue de haut niveau entre les chefs d’État pour tenter d’établir un ordre du jour relatif au processus de normalisation des relations diplomatiques entre nos deux pays. Ceci permettra d’indiquer à l’Amérique latine et au reste du monde que les États-Unis et le Venezuela se sont assagis avec le temps ».

Pour sa part, Elias Jaua a affirmé que la résolution de la crise diplomatique entre les États-Unis et le Venezuela passe « immanquablement par le respect du modèle socialiste vénézuélien ». Par la suite, M. Jaua s’est dit confiant quant à l’avenir des relations diplomatiques entre leurs deux pays. « Nous avons la foi et la confiance que cette rencontre marque le début d’une relation basée sur le respect mutuel de nos différences sociales et politiques. Il s’agit du début d’une bonne relation entre le gouvernement du président Nicolas Maduro et celui du président Barack Obama », a-t-il précisé.

Malgré les relations diplomatiques tendues entre Caracas et Washington, les deux pays ont réussi à entretenir d’excellentes relations économiques. Washington est le plus important partenaire économique du Venezuela, au moins pour ce qui est de l’achat du pétrole. Plus de la moitié des trois millions de barils de pétrole que produit le Venezuela par jour se vend sur le marché américain.

CBM

 

Sources

« EEUU y Venezuela iniciarán en breve diálogo para restablecer relaciones ». Notillano, 7 juin 2013

« EEUU y Venezuela acuerda reapertura de díalogo para restablecer relaciones ». El Nuevo Herald, 6 juin 2013

« EE.UU. y Venezuela restablecen díalogo ». Al momento, 6 juin 2013

« Venezuela y EE UU quieren tener relaciones más positivas ». El Nacional, 5 juin 2013

« EE UU aprovecha la cumbre de la OEA para sondear al gobierno de Venezuela ». El País, 5 juin 2013

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval