Bandeau UL

Archives

10 juin 2013

Une nouvelle tempête entre le Brésil et l'Argentine menace d'assombrir le ciel du MERCOSUR

Type de publication : Articles

Depuis quelque temps, le Brésil et l’Argentine, principaux membres du Marché commun du Cône sud (MERCOSUR), se livrent une bataille économique ouverte qui, en plus d’affecter leurs relations bilatérales, compromet la dynamique politique et économique du bloc sud-américain.

En effet, la présidente du Brésil, Dilma Russeff et son homologue de l’Argentine, Cristina Fernández, se sont rencontrées le 25 avril dernier à Buenos Aires pour discuter de l’amélioration du climat des relations commerciales et économiques entre leurs deux pays. Contre toutes attentes, l’absence de réponses concrètes et pertinentes de la part de Mme Fernández aux multiples problèmes soulevés par son homologue brésilienne a exaspéré cette dernière qui a alors décidé de regagner Brasilia la même nuit.

Il est bien connu que, depuis plusieurs années, la coopération économique et commerciale entre les deux pays fait l’objet de querelles récurrentes dont les principales causes sont liées aux revendications de l’Argentine en raison du déficit enregistré dans ses échanges avec le Brésil. Comme l’explique Mauricio Claveria, coordonnateur du commerce extérieur et des négociations internationales du groupe Abeceb.com conseil, l’« Argentine traverse une situation économique particulière. Les déséquilibres macroéconomiques et les problèmes que connait son marché des changes imposent leur compensation par le maintien d’une balance commerciale positive. Ceci implique inévitablement la maîtrise des importations, y compris celles en provenance du Brésil ».

Le point le plus litigieux concerne les obstacles liés aux investissements brésiliens en Argentine. Le cas le plus significatif est celui des activités de Vale SA, compagnie brésilienne qui avait conclu un accord avec le gouvernement argentin dans le cadre de l’exploitation du sel de potassium dans une mine située à Mendoza. Après avoir investi environ 2,5 milliards $ US dans ce contrat qui incluait l’entretien d’un port et d’un chemin de fer de près de 790 km, Vale SA a dû suspendre ses activités en mars dernier. L’inflation et le contrôle des changes ont rendu le projet irréalisable, doublant son coût total pour atteindre 11 milliards $ US alors que le budget initial était de 5,8 milliards $ US.

L’atmosphère entre les deux plus grandes économies de la région s’est dégradée davantage la semaine dernière avec la décision argentine de résilier le contrat de concession de la société brésilienne ALL. Il s’agit du plus grand opérateur ferroviaire brésilien en Argentine qui gérait jusque-là les réseaux reliant Buenos Aires à Mendoza et les frontières avec le Brésil et le Paraguay. On a appris aussi la semaine dernière que Petrobras a refusé de vendre sa succursale argentine « Petrobras Argentina » à un grand opérateur économique argentin proche de la famille présidentielle.

Cette crise qui frappe de plein fouet les deux pays de la communauté sud-américaine reste « une situation extrêmement préoccupante qui va compliquer les négociations au sein du groupe. Cela aura même pour conséquence de bloquer les négociations internationales du MERCOSUR, à l’image de celles qui ont été ouvertes depuis 1999 avec l’Union européenne », explique Fausto Spotorno, économiste en chef du Centre d’études économiques Orlando Ferreres cité par EFE.

Quoi qu’il en soit, Cristina Fernández et Dilma Rousseff  se rencontreront en août prochain à l’occasion du sommet du MERCOSUR qui se tiendra à Montevideo.

CBM

 

Sources

« Portazo de Dilma Rousseff a la Kirchner ». Semana, 6 juin 2013

« Una nueva guerra comercial entre Argentina y Brasil amenaza el Mercosur ». El imparcial, 6 juin 2013

« La nueva tormenta entre Argentina y Brasil amenaza el futuro del Mercosur ». Ultima Hora, 7 juin 2013

« Brazil trapped by Argentina and Venezuela economic mismanagements ». Merco Press, 20 mai 2013

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval