Bandeau UL

Archives

27 mai 2013

Un VIIe Sommet réussi pour l'Alliance du Pacifique

Type de publication : Articles

Le septième Sommet de l’Alliance du Pacifique (AP) s’est tenu jeudi dernier dans la ville colombienne de Cali en présence des chefs d’États membres de l’organisation à savoir la Colombie, le Chili, le Mexique et le Pérou. Ont également pris part à cette réunion en qualité d’observateurs les présidents du Costa Rica, du Guatemala et de l’Espagne ainsi que le premier ministre du Canada. Enfin, on a enregistré la présence de près de 400 hommes et femmes d’affaires venus de 14 pays différents et représentant des secteurs aussi divers que la finance, les hydrocarbures, le ciment, l’agriculture et le transport aérien.

Le Sommet s’est ouvert par la passation de service entre le président chilien Sebastían Piñera, jusqu’alors « président pro tempore » de l’AP, et son homologue colombien Juan Manuel Santos qui prend les rênes de l’organisation pour une période d’un an. Au menu des travaux, les questions économique, touristique, sociale et environnementale. 

Sur le plan économique, il a été question de la mise en œuvre des mécanismes facilitant l’intégration des économies des États membres de l’AP. Le président Santos a d’ailleurs précisé que cette initiative va bien au-delà d’un simple accord de libre-échange. « Il faut travailler pour faciliter la mobilité des biens et des personnes, ainsi que l’abaissement des tarifs douaniers au maximum », a-t-il affirmé.

Le Sommet a été l’occasion de convier les gens d’affaires à travailler de concert avec leurs gouvernements respectifs afin de rendre leurs économies plus dynamiques dans un environnement international qui se veut de plus en plus compétitif. « Nous avons besoin du secteur privé, nous sommes des partenaires inséparables et la réussite de l’alliance dépend en grande partie de votre réussite... Ce partenariat a beaucoup d’avenir. Seulement, il exige créativité et innovation à la fois de la part du secteur privé et des institutions publiques », a soutenu le président de l’AP.

De même, tout au long de leurs allocutions respectives, les présidents des États membres de l’AP ont souligné l’importance des petites et moyennes entreprises (PME) comme moteur de croissance économique et comme génératrices d’emplois. Ils ont défini les stratégies qui permettront aux PME de bénéficier de toutes les opportunités qu’offre l’AP afin de donner plus de vitalité aux économies locales et améliorer ainsi la qualité de vie des citoyens. Par ailleurs, ils ont abordé la question de l’évasion fiscale au sein des États membres de l’organisation et se sont dits prêts à investir sur les programmes de lutte contre celle-ci.

Selon le journal « El Colombiano », les États membres de l’AP ressemblent aux « quatre mousquetaires » qui partagent les mêmes convictions sur le plan économique, politique et social. Le journal colombien précise que pendant le Sommet, « les quatre mousquetaires » ont mis l’accent sur le partenariat avec l’Asie, car, ajoute-t-il, « de toute évidence, l’une des priorités de l’alliance est son rapprochement économique avec cette région du monde ». En ce sens, on comprend mieux la déclaration du président Santos selon laquelle « la région Asie-Pacifique est un pôle important de croissance économique dans le monde et l’Amérique latine veut en faire partie ». 

Sur un tout autre plan, le président Santos a indiqué que ses homologues du Mexique, du Chili, du Pérou et lui-même ont décidé de faire des campagnes publicitaires conjointes pour promouvoir le tourisme au sein des États membres de l’AP. Cette décision peut paraître « petite, mais non négligeable au regard du potentiel touristique dont dispose la région », soutient-il. Il a aussi mentionné que le sommet a connu une réussite remarquable avec l’ouverture prochaine des ambassades conjointes de l’AP au Ghana et à Singapour. Les États membres ont annoncé la délivrance de « visas de l’Alliance du Pacifique » aux touristes étrangers. Ils se sont aussi mis d’accord sur la mise en œuvre des mesures supplémentaires facilitant la mobilité des jeunes à l’intérieur de l’AP. La coopération scientifique ainsi que la question des changements climatiques ont également été évoquées.

CBM

 

Sources

« Conclusiones de la Cumbre de la alianza del pacífico 2013 ». Notimex, 24 mai 2013

« Alianza del pacífico cierra cumbre con 'batería' de acuerdos ». El Universal, 23 mai 2013

« Inauguran séptima Cumbre de la Alianza del Pacífico ». La Jornada, 23 mai 2013

« La VII Cumbre de la alianza del pacífico comienza en Cali ». El Informador, 23 mai 2013 

« Celebran en Colombia la VII Cumbre de la Alianza del Pacífico ». El Nuevo Herald, 23 mai 2013 

« Inaugura Santos VII Cumbre de la Alianza del Pacífico ». Noticieros televisa, 23 mai 2013

« Santos clausura la VII Cumbre de Alianza del Pacífico ». Excelsior, 23 mai 2013 

« Comenzó en Cali la VII Cumbre de la Alianza del pacífico ». El Colombiano, 23 mai 2013

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval