Bandeau UL

Archives

29 avril 2013

L'OÉA pointe l'importance de la lutte au narcotrafic dans les Amériques

Type de publication : Articles

Les pays des Amériques doivent adopter des politiques globales en matière de santé et de sécurité publique afin de mettre fin au fléau de la drogue, selon le secrétaire général de l’Organisation des États américains (OÉA), José Miguel Insulza. Le continent américain est la seule région du monde où s’effectue à la fois la culture, la production, le trafic, la vente et la consommation de drogues. Cela « affecte la sécurité et la stabilité de nos pays », a souligné le secrétaire Insulza lors de Forum économique mondial pour l’Amérique latine qui s’est tenu à Lima, au Pérou, la semaine dernière. Il estime que la police, et non l’armée, doit lutter contre le narcotrafic. Elle doit d’ailleurs être appuyée par des politiques de nature prohibitive.

Selon M. Insulza, les activités liées aux stupéfiants génèrent à l’échelle mondiale 84 milliards $US par an, dont 34 milliards $US seulement aux États-Unis. « Il s’agit d’un commerce d’importance et, naturellement, l’ennemi est chaque fois plus puissant et est toujours plus armé pour faire la guerre », a-t-il souligné.

Il juge qu’au cours des trois dernières années, la question de la lutte contre la drogue est devenue de plus en plus pressante en raison du haut niveau de consommation ainsi que de la violence et des crimes associés au narcotrafic. À son avis, il est nécessaire de « s’attaquer à tous les aspects du phénomène ».

Par ailleurs, M. Insulza a souligné le changement de cap quant au traitement judiciaire accordé aux toxicomanes. En effet, il a affirmé qu’il y a « un consensus voulant que le problème des consommateurs de drogues en soit un de santé. Ils ne doivent pas être traités comme des délinquants, mais plutôt comme des personnes dépendantes qui ont besoin de soins ».

Finalement, il a appelé les gouvernements à élaborer des politiques de santé et de sécurité publiques adéquates visant à empêcher les individus de profiter de ce commerce « qui s’est diversifié et qui inclut dorénavant le trafic des personnes, l’extorsion et la piraterie ».

SD

Sources :

« OEA pide soluciones integrales para acabar con el flagelo de la droga », UPI, 25 avril 2013

« El negocio de las drogas mueve al año 84,000 millones de dólares », Andina, 25 avril 2013

« OAS Secretary General : “ Drugs are a Business that Moves 84 Billion Dollars a Year Worldwide ” », communiqué de l’Organisation des États américains, 25 avril 2013

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval