Bandeau UL

Archives

29 avril 2013

Un Brésilien ou un Mexicain dirigera l'OMC dès septembre 2013

Type de publication : Articles

Le prochain directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sera soit mexicain, soit brésilien. Pour la première fois de son histoire, l’organisation internationale sera dirigée par un Latino-américain.

« Cela constitue une reconnaissance du bien-fondé des politiques récentes mises en place en Amérique latine en terme de stabilité économique, de création d’emplois et de réduction de la pauvreté  » selon le directeur du département d’administration, de marketing et de commerce international de l’Institut de technologie et d’études supérieures de Monterrey, Juan Carlos Rivera.

Les deux candidats à la direction de l’OMC proviennent de pays ayant adopté des modèles économiques forts différents. En fait, le Mexique a une économie très ouverte. Avec le Chili, il est le pays ayant conclu le plus grand nombre de traités commerciaux internationaux. Au contraire, le Brésil privilégie la demande interne. Il est d’ailleurs accusé de protectionnisme par ses détracteurs. Sur la scène internationale, la nation sud-américaine défend les intérêts des pays en développement face aux États-Unis et à l’Europe.

Le Brésil et le Mexique sont respectivement les première et deuxième plus grandes économies latino-américaines.

Les deux candidats de l’hémisphère occidental sont les seuls en lice après deux rondes de sélection visant à dénicher le successeur du Français Pascal Lamy qui est à la tête de l’organisation depuis 2005. Ils ont été choisis parmi une liste de neuf candidats venant de la Corée du Sud, du Costa Rica, du Ghana, de l’Indonésie, de la Jordanie, du Kenya et de la Nouvelle-Zélande. Cela répond aux demandes faites par plusieurs membres de l’OMC qui souhaitaient que le prochain directeur général de l’organisation soit africain ou latino-américain.

Le candidat mexicain, Herminio Blanco, a été ministre du Commerce de son pays et chef des négociations ayant conduit à la conclusion du Traité de libre-échange nord-américain. Pour sa part, le candidat brésilien, Roberto  de Carvalho Azevedo, représente son gouvernement au sein de l’OMC depuis 2008.

L’identité du nouveau directeur général sera connue à la fin mai. Lorsqu’il entrera officiellement en fonction en septembre prochain, il aura pour tâche de restaurer la confiance des 159 membres de l’OMC en la capacité de l’organisation d’être le forum privilégié pour négocier des accords commerciaux mondiaux. Il s’agira d’un défi de taille considérant le fait que les négociations amorcées en 2001 dans le cadre du Cycle de Doha stagnent.

SD

Sources :

Barros, Guillermo, « México y Brasil, la apertura y el proteccionismo en pugna por la OMC », AFP, 26 avril 2013

Heilprin, John, « Director de la OMC será brasileño o mexicano », El Nuevo Heraldo, 26 avril 2013

« Los candidatos de México y Brasil, finalistas para sustituir a Lamy en la OMC », Europa Press, 26 avril 2013

Miles, Tom, « OMC tendrá jefe latinoamericano; Brasil y México en la carrera », Reuters América Latina, 25 avril 2013

Trevisani, Paulo, Santiago Pérez et Jeff Lewis, « Brasileño Azevedo y mexicano Blanco, finalistas en carrera para dirigir la OMC », The Wall Street Journal, 25 avril 2013

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval