Bandeau UL

Archives

23 avril 2013

Élections au Paraguay : une étape vers la réintégration du pays au sein de l'Unasur et du Mercosur

Type de publication : Articles

Les élections générales de dimanche dernier au Paraguay devraient permettre au pays de rejoindre de nouveau les rangs de l’Union des nations sud-américaines (Unasur). Selon le chef de la mission d’observation de l’Unasur, Salomón Lerner, Asunción devrait éventuellement être réintégré au bloc régional. Il juge d’ailleurs que les futurs dirigeants paraguayens mesurent l’importance pour l’avenir politique de leur pays de cette organisation regroupant 11 autres nations sud-américaines.

La présidente argentine, Cristina Fernández, a abondé dans le même sens concernant l’annulation de la suspension d’Asunción du Marché commun du Cône Sud (Mercosur). Elle a affirmé sur son compte Twitter que la place du pays est, comme elle l’a toujours été, au sein du groupe composé de l’Argentine, du Brésil, de l’Uruguay et nouvellement du Venezuela.

Il faut se souvenir que le Paraguay a été suspendu de l’Unasur et du Mercosur à la suite de la destitution contestée de son président d’alors, Fernando Lugo, en juin dernier. Celui-ci a été remplacé par le vice-président, Frederico Franco.

Les résultats du scrutin indiquent que le candidat du Parti Colorado, Horacio Cartes, lui succèdera. Selon les données préliminaires du Tribunal supérieur de justice électorale, ce dernier a récolté plus de 210 000 voix de plus que son principal rival, Efraín Alegre.

M. Lerner estime que « le processus électoral a été propre, transparent, respectueux des libertés et en accord avec les normes internationales ». Plus de 68 % des quelque 3,5 millions d’électeurs admissibles y ont participé, soit 6 % de plus qu’en 2008.

Pour sa part, le chef de la mission d’observation de l’Organisation des États américains (OÉA), l’ancien président costaricain Óscar Arias, s’est réjoui que dimanche ait été une « journée civique exemplaire ».

Sa mission ainsi que celle de l’Unasur n’étaient pas les seules à suivre ces élections. En fait, quelque 300 observateurs internationaux ont été témoins de la victoire d’Horacio Cartes. Celle-ci marque le retour au pouvoir du groupement centre-droit qui a dirigé sans interruption le pays de 1946 — incluant les 35 années de dictature d’Alfredo Stroessner — jusqu’à ce que le socialiste Fernando Lugo prenne la tête de l’État sud-américain en 2008.

SD

Sources :

Desantis, Daniela et Mariel Cristaldo, « Empresario Cartes es electo presidente de Paraguay », Reuters, 21 avril 2013

« La Unasur tuvo que reconocer la transparencia en las elecciones de Paraguay », Iberoamérica central de noticias, 22 avril 2013

« Horacio Cartes se impone a Alegre por 210 000 votos en las presidenciales de Paraguay », Europa press, 22 avril 2013

« Proceso electoral limpio, califica Unasur », ABC Color, 22 avril 2013

« Elecciones generales y departamentales », Tribunal supérieur de justice électorale du Paraguay, page consultée le 22 avril 2013

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval