Bandeau UL

Archives

24 novembre 2011

Le président colombien ouvert à discuter de la légalisation de certaines drogues

Type de publication : Articles

Le président colombien Juan Manuel Santos a clarifié, mardi dernier, les propos qu’il avait tenus la semaine précédente devant la presse britannique concernant son ouverture à la légalisation de la drogue.

Lors d’une entrevue la semaine dernière avec le quotidien The Guardian, il avait reconnu la nécessité de repenser la lutte contre la drogue. Si la réorientation du débat menait à la question de la légalisation et que cela ralliait plusieurs voix sur la scène internationale, il se disait prêt à accueillir une telle proposition. L’ouverture du président ne se limitait pas seulement à la marijuana. « Je parle de la légalisation de la marijuana, mais pas uniquement […] S’il y a un consensus mondial, je considère également la légalisation de la cocaïne qui est la drogue qui nous affecte le plus en Colombie », avait-il spécifié.

Quelques jours après ses déclarations, le président Santos a tenu à les préciser. Il a expliqué que « le trafic de la drogue continue à alimenter la violence et que cela montre la nécessité pour les pays consommateurs d’adopter des mesures plus efficaces afin de réduire la demande des drogues illégales ». « Nous continuons à lutter contre les drogues, mais elles continuent d’affluer », s’est-il désolé. Cette problématique justifie ainsi ses déclarations antérieures qui portaient sur son ouverture à une discussion au niveau mondial afin d’explorer de nouvelles avenues.

Depuis son arrivée à la présidence il y a 15 mois, monsieur Santos a fait plusieurs déclarations concernant les problèmes liés à la drogue, sa désillusion vis-à-vis de l’échec de la politique prohibitionniste et son intention d’appuyer d’autres alternatives.

Ce constat est partagé dans une certaine mesure par la présidente costaricaine Laura Chinchilla qui a affirmé jeudi dernier au quotidien espagnol El País que l’Amérique centrale était en train de perdre la bataille contre le trafic de drogue. À son avis, cette lutte doit être l’une des priorités des organismes multilatéraux. Elle croit que les politiques actuelles doivent être révisées puisque plusieurs d’entre elles se sont révélées être de véritables échecs.

SD

 

Sources :

Meléndez, José, « Centroamérica está perdiendo la batalla contra el narcotráfico », El País (Espagne), 17 novembre 2011

Villegas, Mauricio García, « Santos y la legalización de las drogas », El Espectador, 18 novembre 2011

« Con pies de plomo », Semana,  19 novembre 2011

Fernández, José Granados, « Desde Colombia se agita debate mundial sobre legalización de drogas », El Heraldo (Colombie), 22 novembre 2011

« Presidente colombiano abierto a discutir legalización  drogas», Univision, 22 novembre 2011

« La cuestion de legalizar », El Espectador, 22 novembre 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval