Bandeau UL

Archives

5 mars 2013

Le Nicaragua utilise pour la première fois la monnaie virtuelle de l'ALBA : le sucre

Type de publication : Articles

Le Nicaragua a réalisé jeudi dernier sa première transaction commerciale au moyen du Système unitaire de compensation régionale des paiements (sucre) de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA). La Fédération des coopératives agro-industrielles (Feniagro) du Nicaragua a vendu pour 517 millions de sucres — ce qui équivaut à 627 millions $US — de haricots noirs, de sucre et d’huile de soya raffinée à la Société d’approvisionnement et de services agricoles (Casa) du Venezuela. Cette transaction a coïncidé avec le début des délibérations de la dixième réunion du conseil politique de l’ALBA à Caracas, au Venezuela.

Selon le président du Conseil monétaire régional du sucre, Eudomar Tovar, l’approfondissement de l’interconnexion des réseaux bancaires à travers le sucre permet de « générer de meilleures conditions qui contribueront à protéger nos économies de futures crises financières mondiales ».

Pour sa part, le président de la Banque centrale du Nicaragua, Alberto Guevara, a souligné qu’avec l’emploi du sucre, des opportunités commerciales prometteuses s’offriront à son pays, et ce, notamment en raison de l’accroissement du commerce en Amérique latine et dans les Caraïbes ainsi que de la réduction de plusieurs frais transactionnels.

Son homologue de la Banque centrale du Venezuela, Nelson Merentes, a affirmé quant à lui qu’il était fondamental que les deux nations puissent compter sur leurs propres mécanismes financiers. À son avis, elles « ne peuvent continuer à être soumises aux caprices des grandes puissances et de leur monnaie ». Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Elías Jaua, estime que ce système monétaire permettra aux pays qui l’utilisent de se dissocier de l’économie capitaliste mondiale qu’il compare au Titanic.

Créé en 2009, ce système vise à procurer une plus grande indépendance monétaire et financière aux pays de l’ALBA, un bloc régional composé d’Antigua et Barbuda, de la Bolivie, de Cuba, de la Dominique, de l’Équateur, du Nicaragua, de Saint-Vincent-et-les-Grenadines et du Venezuela.

Le sucre est une unité de paiements virtuelle. Elle est utilisée depuis 2010 par la Bolivie, Cuba, l’Équateur et le Venezuela. Le traité constitutif du sucre n’est entré en vigueur au Nicaragua qu’en janvier dernier.

En 2012, les transactions en sucres ont totalisé plus d’un milliard $US.

SD

 

Sources :

« Nicaragua hace su primera operación con el sucre, la moneda de la ALBA », El Comercio, 28 février 2013

« El Sucre abre el comercio exterior a pequeños y medianos empresarios », avn, 28 février 2013

« Jaua : Nuestra primera transacción con Nicaragua busca desacoplarnos del dólar », El Nacional (Venezuela), 28 février 2013

« Nicaragua y Venezuela inician comercio con Sucre », El Nuevo Heraldo, 28 février 2013

« Consejo Político del ALBA inicia deliberaciones en Caracas », ansa latina, 28 février 2013

Nicaragua, Ricardo Guerrero, « Nicaragua transa con el sucre », El Nuevo Diario, 1er mars 2013

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval