Bandeau UL

Archives

26 février 2013

L'OÉA et la CARICOM saluent le bon déroulement des élections en Grenade

Type de publication : Articles

La mission d’observation électorale de l’Organisation des États américains (OÉA) a félicité le peuple grenadien pour sa participation active aux élections générales de la semaine dernière. Près de 85 % des électeurs ont exercé leur droit de vote à cette occasion. La mission composée de 18 observateurs internationaux a aussi souligné le civisme et le pacifisme qui ont caractérisé la journée. Dans la même veine, elle a salué l’utilisation d’un registre électoral plus moderne par les autorités de la Grenade.

L’OÉA s’est toutefois montrée préoccupée par le manque d’encadrement, d’équité et de transparence du mécanisme de financement de la campagne électorale. La règlementation du pays « ne prévoit pas de financement public direct ou indirect et ne fixe pas de limites quant aux sources de financement privées » a critiqué l’organisation dans un communiqué. Elle a aussi dénoncé l’absence d’un mécanisme ou d’une institution ayant pour mandat de surveiller la provenance et l’utilisation des fonds récoltés dans le cadre de la campagne.

Les questions de l’anonymat du vote des policiers et de la faible présence des femmes dans les partis politiques ont également fait partie des éléments problématiques notés par l’OÉA.

Pour sa part, la mission d’observation de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) a souligné le bon déroulement des élections. À son avis, les résultats de celles-ci montrent l’implication du peuple de la Grenade dans le processus démocratique.

Le 19 février dernier, le candidat du Nouveau parti national (NNP), Keith Mitchell, qui a été premier ministre de 1995 à 2008, a été reporté au pouvoir. Son parti a remporté les 15 circonscriptions du pays antillais. En plus de détenir l’ensemble des députés de la Chambre des représentants, le NNP, à titre de parti au pouvoir, pourra aussi nommer 10 des 13 sénateurs. Les trois autres seront choisis par l’opposition.

La Grenade est membre du Commonwealth. La reine d’Angleterre Élizabeth II est la chef d’État officielle de cette monarchie parlementaire. Elle y est représentée par un gouverneur général.

Le taux de chômage de ce pays de quelque 100 000 habitants est de 30 %. Le niveau d’endettement est considéré comme non viable par la Banque de développement des Caraïbes.

Dans un tel contexte, il n’est pas étonnant que la crise économique ait été le thème principal des élections.

 

SD

Sources :

« Grenada opposition wins clean sweep in general election », BBC, 20 février 2013

« Preliminary Statement of the OAS Electoral Observation Mission on the General Elections in Grenada on February 19, 2013 », communiqué de l’Organisation des États américains, 20 février 2013

« CARICOM Electoral Observer Mission Issues Statement on Grenada Elections », The St. Kitts-Nevis Observer, 21 février 2013

« OAS Report 85 Percent Voter Turnout in Grenada Elections », Caribbean Journal, 21 février 2013

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval