Bandeau UL

Archives

14 février 2013

La Bolivie proteste contre la détention de trois de ses soldats au Chili

Type de publication : Articles

Le gouvernement bolivien a annoncé sa volonté d’engager une action auprès des instances internationales de justice pour obtenir la libération de ses trois soldats détenus depuis le 25 janvier 2013 par les autorités chiliennes.

Les trois soldats boliviens ont été arrêtés par la police chilienne dans le secteur de Colchane situé dans la région de Tarapacá qui se trouve à près de 2000 km au nord de Santiago. Selon les autorités boliviennes, ces soldats intervenaient dans le cadre d’une opération de lutte contre la contrebande au niveau de la frontière avec le Chili. La justice chilienne accuse les militaires boliviens « de possession illégale d’armes de guerre et d’entrée dans une zone non habilitée en territoire chilien ». Par ailleurs, les accusés pourraient écoper de peines allant de cinq à vingt ans d'emprisonnement. Le ministre bolivien des Affaires étrangères, David Choquehuanca, a déclaré que cette détention ne respecte pas les droits prévus par la Convention de Vienne et il a souligné que les autorités chiliennes n’ont notamment pas permis aux militaires de bénéficier de l’aide des services consulaires boliviens à Santiago.

Le chef de la diplomatie bolivienne a également rappelé que les deux pays ont signé de nombreux accords de coopération judiciaire et sécuritaire. Il a annoncé que son gouvernement n’exclut pas une action devant la Cour internationale de justice (CIJ) pour faire libérer ses soldats. Le vice-ministre bolivien des Affaires étrangères, Juan Carlos Alurralde, a quant à lui fait savoir que devant le rejet du recours déposé auprès de la Cour suprême de Santiago, son gouvernement pourrait également saisir les organisations régionales comme l’Organisation des États américains (OEA) ou l’Union des nations sud-américaines (UNASUR). La ministre bolivienne de la Communication, Amanda Dávila, est allée dans le même sens en déclarant que son pays organisera une « campagne nationale et internationale » de soutien pour la libération des trois soldats.

Cet événement constitue une nouvelle source de tension entre La Bolivie et le Chili. En effet, les deux pays sont au centre d’un conflit maritime dans lequel La Paz réclame un accès à la mer aux autorités chiliennes depuis des décennies.

MLS

 

SOURCES

« Bolivia denuncia que Chile violó acuerdos internacionales ». Europa Press, 9 février 2013.

« Bolivia lanza una campaña en apoyo de tres militares detenidos en Chile ». Europa Press, 8 février 2013. 

« Bolivia no descarta llevar a Chile a corte internacional por detención de militares ». BBC Mundo, 10 février 2013.

« Bolivia analiza estrategia para liberar a soldados detenidos en Chile ». Prensa latina, 12 février 2013.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval