Bandeau UL

Archives

12 février 2013

Accord entre l'UE et l'Amérique centrale : le Nicaragua incite ses voisins à accélérer le processus de ratification

Type de publication : Articles

Le Nicaragua invite le Costa Rica, le Guatemala, le Panama et le Salvador à ratifier l’Accord d’association entre l’Union européenne (UE) et l’Amérique centrale dès que possible afin que ce dernier entre en vigueur d’ici le 15 mai prochain. Le président nicaraguayen, Daniel Ortega, a incité ses cosignataires centraméricains à accélérer le processus législatif menant à la ratification dudit traité afin de respecter l’échéance fixée lors du sommet de la Communauté d’États latino-américains et des Caraïbes de janvier dernier. Il a d’ailleurs rappelé vendredi dernier que cet accord « sera avantageux pour les peuples ». À son avis, cette entente aidera à surmonter la crise et à renforcer l’économie globale.

Signé en juin 2012, l’accord a été ratifié par le Nicaragua en octobre et par le Parlement européen en décembre. Le Honduras, pour sa part, ne l’a ratifié que le 14 janvier dernier. Il est ainsi devenu le second pays centraméricain à avoir avalisé l’entente. Cette dernière introduit de nouvelles règles en matière de coopération et de commerce ainsi qu'un cadre politique chapeautant les échanges entre les deux régions.

Dans l’éventualité où tous les cosignataires n’aient pas complété le processus à la date butoir, le chef de la délégation de l’Union européenne pour l’Amérique centrale et le Panama, Francisco Javier Sandomingo, n’exclut pas la possibilité que l’accord entre partiellement en vigueur pour les nations qui l’auront ratifié, et ce, en raison des pressions exercées en ce sens. « Si des pays n’ont pas complété leurs formalités constitutionnelles, je crains qu’il y ait de la pression pour considérer des entrées en vigueur à des dates séparées », a-t-il précisé.

Pour sa part, le président des chambres de l’industrie du Guatemala, Juan Busto, juge que le Costa Rica et le Salvador feront les démarches législatives à temps alors que le Guatemala et le Panama font face à des « querelles politiques » qui freineront le processus.

Selon les données de la Commission européenne, les échanges commerciaux entre l’UE et l’Amérique centrale se sont chiffrés en 2011 à 8 milliards € (environ 10,8 milliards de $ CAN). Avec l’entrée en vigueur de l’accord, la Commission prévoit une augmentation de ces échanges de 25 % à 30 %. Elle estime également que le produit intérieur brut (PIB) des nations centraméricaines s’accroîtra de 1 % à 2 %.

SD

 

Sources :

« Nicaragua pide ratificar acuerdo con la UE », El Financiero, 9 février 2013

Navas, Lucía, « El AdA iniciaría con cuatro países », La Prensa (Nicaragua), 9 février 2013

« Honduras ratifica Acuerdo de Asociación entre la UE y Centroamérica », La Prensa (Honduras), 21 janvier 2013

« UE ratifica Acuerdo de Asociación con Centroamérica », El Nuevo Diario, 12 décembre 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval