Bandeau UL

Archives

12 février 2013

Le CICR se dit préoccupé par les conséquences humanitaires du conflit colombien

Type de publication : Articles

Le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Peter Maurer, a souligné vendredi par le biais d’un communiqué que le CICR est particulièrement préoccupé « par les conséquences humanitaires du conflit qui perdure et d’autres situations de violence armée en Colombie ». C’est pourquoi, lors de son passage dans le pays sud-américain cette semaine, monsieur Maurer analysera avec la communauté politique, diplomatique et humanitaire les conséquences des violences et du conflit de près d’un demi-siècle entre les autorités colombiennes et la guérilla, un conflit qui fait actuellement l’objet d’une série de négociations entre le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). À cet égard, monsieur Maurer a souligné qu’il était nécessaire de réaffirmer « la relation de travail solide » de l’organisation « avec le gouvernement colombien et toutes les autres parties au conflit, une relation fondée sur notre rôle en tant qu’organisation humanitaire neutre et impartiale ».

Le président du CICR a entamé en début de semaine un voyage de quatre jours en Colombie. À la tête de l’organisation depuis juillet, il a choisi pour sa première visite en Amérique latine de mettre les pieds dans le pays du continent américain où le CICR mène sa plus vaste opération humanitaire. L’organisation internationale y est présente depuis 1969. Au cours des dernières années, elle a notamment été impliquée dans la libération d’une dizaine d’otages détenus par les FARC ou par l’Armée de libération nationale (ELN). Elle contribue actuellement aux préparatifs visant à libérer trois individus séquestrés depuis janvier par les FARC.

Durant son séjour, M. Maurer rencontrera plusieurs hauts dignitaires colombiens dont le président, Juan Manuel Santos, le vice-président, Angelino Garzón, la ministre des Affaires étrangères, María Ángela Holguín, le ministre de la Défense, Juan Carlos Pinzón, la ministre de la Justice, Ruth Correa Palacio, et le haut-commissaire pour la paix, Sergio Jaramillo. Il planifie aussi se rendre dans la région de Putumayo, située à la frontière de l’Équateur et du Pérou, afin d’y constater le travail humanitaire accompli.

SD

 

Sources :

« El presidente de Cruz Roja viaja a Colombia para reafirmar los acuerdos », Europa press, 8 février 2013

« Colombie : l’aide humanitaire au cœur de la visite officielle du président du CICR », communiqué du CICR, 8 février 2013

« CICR analizará las consecuencias del “prolongado conflicto armado en Colombia” », Caracol, 9 février 2013

« Presidente CICR visita Colombia en medio de preparativos para liberar rehenes », el Nuevo Heraldo, 11 février 2013

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval