Bandeau UL

Archives

26 janvier 2012

La Bolivie, le Brésil et les États-Unis signent des accords sur les plantations de coca

Type de publication : Articles

La signature vendredi dernier de deux mémorandums d’entente par les gouvernements bolivien, américain et brésilien permettra d’implanter un projet pilote destiné à gérer la réduction des cultures excédentaires de coca en Bolivie.

Le ministre bolivien du Gouvernement, Wilfredo Chávez, a souligné « l’intention qu’a son gouvernement de continuer à travailler conjointement avec ses pays frères » dans le cadre de cette lutte tripartite.

Le responsable des négociations de l’ambassade étasunienne en Bolivie, John Creamer,  a expliqué que « le projet a pour objectif d’améliorer la capacité technique de la Bolivie relativement à la surveillance des cultures excédentaires de coca, de promouvoir la coopération technique et scientifique entre les trois pays et de démontrer l’engagement de la communauté internationale envers le gouvernement bolivien ». Il a relevé le caractère transnational des groupes criminalisés qui font le trafic de la drogue ainsi que les ressources considérables dont ces derniers disposent, ce qui justifie l’importance la collaboration internationale.

Pour sa part, l’ambassadeur brésilien en Bolivie, Marcel Fortuna Biato, a noté que les pays signataires de ces accords « occupent un rôle clé » dans la lutte contre la drogue : « le Brésil, un pays voisin de la Bolivie, partage une large frontière et un important agenda d’intégration avec celle-ci, et les États-Unis coopèrent traditionnellement avec la Bolivie ».

Dans le cadre de ce projet, Washington fournira à la Bolivie des équipements de mesure de haute précision et formera le personnel qui les opérera, alors que le Brésil s’occupera des images satellites et de la technologie servant à les interpréter.

Selon les données des Nations unies, il existe près de 31 000 hectares de plantations de coca en Bolivie dont seulement 12 000 hectares sont légaux, c’est-à-dire qu’ils servent à des usages traditionnels comme la mastication, les infusions et les rituels religieux andins. L’organisation internationale souligne qu’après le Pérou et la Colombie, la Bolivie est le troisième producteur mondial de feuilles de coca et de cocaïne et le principal distributeur de stupéfiants du Cône sud.

SD

 

Sources :

« Brasil y EEUU en control de cultivos de coca bolivianos », Ansa, 20 janvier 2012

« Bolivia alcanza acuerdo con EEUU y Brazil para verificar destrucción de coca », ABC, 20 janvier 2012

« Arrecia la erradicación de coca en Bolivia bajo la tutela de Brasil y EE.UU. », BolPress, 20 janvier 2012

Calizaya, Ernesto, « Brasil y EEUU firman acuerdos para lucha antidroga en Bolivia », La Razón, 21 janvier 2012

Cárdenas, José Arturo, « Bolivia, Brasil y EEUU firman acuerdo para control de cocales bolivianos », AFP, 21 janvier 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval