Bandeau UL

Archives

7 février 2013

Les États-Unis et le Mexique évitent une ' guerre de la tomate '

Type de publication : Articles

Le gouvernement des États-Unis et les producteurs mexicains de tomate sont parvenus à un accord sur les importations de tomates mexicaines afin d’éviter la menace de « la guerre de la tomate » à la suite à la décision américaine en octobre dernier de suspendre l’accord de 1996 sur le commerce de tomate entre les deux pays.

En effet, en septembre 2012, le gouvernement américain avait décidé d’interdire l’importation de tomates mexicaines sur son territoire. Cette décision faisait suite à une requête des producteurs floridiens qui considéraient que les producteurs mexicains bénéficiaient d’un dumping commercial, c'est-à-dire qu’ils vendaient leur produit à un prix inférieur à leur coût de production et par conséquent à un prix inférieur au prix des tomates américaines. Cette décision préliminaire qui a été prise par l’administration Obama en pleine campagne présidentielle devait être confirmée au cours de l’année 2013. C’est dans ce contexte que des négociations se sont tenues ces derniers mois entre les deux parties et que cet accord a donc vu le jour.

Selon le sous-secrétaire américain du Commerce international, Francisco Sanchez, cet accord prévoit une « hausse sensible du prix auquel les tomates mexicaines se vendent aux États-Unis ». Il a aussi précisé que pour certaines catégories de tomates mexicaines, le nouveau prix s’élèvera à plus du double du prix actuel. Pour M. Sanchez, ce nouvel accord « rétablit la stabilité et la confiance dans le marché de la tomate et il répond aux exigences de la loi américaine ». Jusqu’ici, les tomates mexicaines avaient un prix de référence unique de 21,6 centimes par livre en hiver et de 17,2 centimes par livre en été. Le nouvel accord qui entrera en vigueur le 4 mars prochain stipule que chaque catégorie de tomate aura désormais son prix de référence à chacune des deux périodes. Les prix varieront entre 31 et 59 centimes par livre en hiver et entre 24,6 et 46,8 centimes par livre en été. Le secrétaire mexicain de l’Économie, Ildefonso Guajardo, s’est quant à lui félicité de l’effort combiné du gouvernement mexicain et des producteurs pour arriver avec Washington à cet accord qui « garantit l’accès du marché américain aux agriculteurs mexicains sous des conditions justes et concurrentielles ».

La tomate est le principal produit agricole mexicain exporté vers les États-Unis pour un montant qui s’élève à environ 1,8 milliard $ US par an. Par ailleurs, les États-Unis sont le deuxième producteur mondial de tomate  après la Chine.

MLS

 

SOURCES

« La " guerre de la tomate " entre les États-Unis et le Mexique : ouverture d'un nouveau chapitre? » CEI, 2 octobre 2012.

« México y EU logran acuerdo en disputa por comercio de tomate ». El Universal, 4 février 2013.

« México y EU logran acuerdo sobre el tomate ».  El Financiero, 3 février 2013.

« Tomato Deal Reached Between U.S., Mexico, Averting Trade War ». Huffington Post, 2 février 2013.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval