Bandeau UL

Archives

4 février 2013

Les îles Malouines : argentines, anglaises ou uruguayennes?

Type de publication : Articles

L’architecte uruguayen Juan Ackermann et l’ingénieur argentino-uruguayen Alfredo Villegas Oromí sont coauteurs du livre Las Malvinas, ¿son uruguayas? (Les Malouines : sont-elles uruguayennes?). Cet ouvrage, comme son titre l’indique, défend la thèse selon laquelle l’archipel de l’Atlantique Sud appartiendrait juridiquement à l’Uruguay. Ses auteurs appuient leur argumentation, entre autres, sur l’accord de 1841 par lequel l’Espagne a cédé à l’Uruguay les droits que détenait sa base navale de Montevideo sur l’archipel. L’auteur Ackermann a également rappelé que l’Espagne n’a conclu que 17 ans plus tard un accord similaire avec l’Argentine. À son avis, la couronne espagnole « ne pouvait céder ce qu’elle avait déjà donné ». Cela étant dit, lors de la signature de ces traités, les îles étaient déjà sous la domination anglaise depuis 1833.

Pour sa part, Alfredo Villegas Oromí a ajouté que le traité de l’Antarctique que le sénat argentin a signé plus d’un siècle après la conclusion de l’accord de 1841 s’appuie sur ce dernier. « Je me pose la question suivante : que lisaient les sénateurs argentins lorsqu’ils ont signé un document qui se basait sur un traité disqualifiant la position [argentine] sur les îles Malouines », s’est-il interrogé. Il a par ailleurs rappelé qu’au siècle dernier, des intellectuels uruguayens tels que Eugenio Petit Muñoz s’intéressaient déjà aux possibles droits que détiendrait l’Uruguay sur ce territoire. Cette thèse n’a toutefois jamais été approfondie. L’Uruguay n’a jamais revendiqué la souveraineté de l’archipel et appuie les réclamations de son voisin sud-américain vis-à-vis du Royaume-Uni.

La publication du livre Las Malvinas, ¿son uruguayas?  — publié en 2012 et ayant fait l’objet d’une présentation par ses auteurs la semaine dernière en Uruguay — survient alors que le différend entre l’Argentine et le Royaume-Uni concernant la souveraineté des îles Malouines — ou îles Falkland selon l’appellation anglaise — s’est envenimé au cours de la dernière année. Quelque 3000 Falklandais participeront en mars prochain à un référendum portant sur le statut politique de ces îles, à savoir si elles doivent demeurer ou non un territoire d’outre-mer britannique. La pertinence de cet exercice démocratique est d’ailleurs remise en question par le gouvernement argentin.

SD

 

Sources :

Lissardy, Gerardo, « Las Malvinas/Falklands pertenecen a …¿Uruguay? », BBC Mundo, 2 février 2013

« Un libro dice que las Malvinas podrían ser uruguayas », Ansa latina, 30 janvier 2013

« Libro plantea que las Malvinas podrían ser uruguayas », Ultima Hora, 30 janvier 2013

Trujillo, Valentín, « Jurídicamente, las Malvinas son uruguayas », El Observador, 26 janvier 2013

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval