Bandeau UL

Archives

17 janvier 2013

La Bolivie réintègre la Convention des Nations unies sur les stupéfiants

Type de publication : Articles

L’Organisation des Nations unies (ONU) a annoncé cette semaine la réintégration de la Bolivie dans la Convention unique sur les stupéfiants qu'elle avait quittée en 2011.

En effet, pour protester contre l’inscription de la feuille de coca sur la liste des produits illicites, le président Evo Morales avait décidé de retirer son pays de cette convention sur les stupéfiants. Les autorités boliviennes considéraient que la mastication et l’infusion des feuilles de coca ne constituent pas des activités illégales, mais plutôt des pratiques traditionnelles auxquelles les Boliviens et les populations des Andes en général accordent une grande importance. Si les Boliviens considèrent d’une part qu’elles ont entre autres des vertus thérapeutiques, les feuilles de coca servent d’autre part à la production de la cocaïne. C’est en décembre 2012 que le président Morales a adressé une lettre au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, lui demandant la réintégration de son pays à la convention.

L’ONU a donc accordé une exception pour la production et la consommation de la coca en Bolivie, mais elle est toujours considérée comme une substance illicite et interdite à l’exportation. Il fallait l’accord d’un tiers des pays membres pour que la Bolivie soit réadmise à la convention. Sur les 183 États signataires, seulement 15 dont les États-Unis, la Russie et la France, ont voté contre la réintégration de la Bolivie. Par ailleurs, le Mexique est le seul pays d’Amérique latine à s’être également opposé à cette réintégration. Le président Morales s’est félicité de cette décision avant de la qualifier de « victoire contre l’empire » américain qui est selon lui « le principal responsable de la persécution contre la mastication de la feuille de coca ». Des Boliviens ont célébré cette réintégration en distribuant et en mâchant des feuilles de coca dans les rues de La Paz notamment. La réintégration effective aura lieu le 10 février prochain.   

La convention unique sur les stupéfiants a été ratifiée en 1961 et elle a pour rôle d’établir la liste de produits stupéfiants afin d’en interdire la production et le commerce. Son principal organe est l'Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) qui assure l’exécution des différentes conventions des Nations unies sur les drogues.

MLS

 

Sources

« Bolivia celebra su reingreso al tratado antidrogas de la ONU » BBC Mundo, 11 janvier 2013.

« Bolivia se reintegra en la Convención de la ONU sobre Estupefacientes » Europa Press, 11 janvier 2013.

« Readmiten a Bolivia en la Convención Antidrogas de la ONU » BBC Mundo, 11 janvier 2013.

« Evo Morales: La despenalización del masticado de la hoja de coca es una victoria frente al "imperio" » Europa Press, 14 janvier 2013.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval