Bandeau UL

Archives

21 décembre 2012

L'Argentine obtient le retour du Libertad

Type de publication : Articles

Le Tribunal international du droit de la mer des Nations unies (TIDM) a ordonné la semaine dernière la libération de la frégate argentine, le Libertad, qui était retenue depuis plus de deux mois au port de Tema au Ghana.

En effet, depuis le 2 octobre dernier, le Libertad a été bloqué par le tribunal d’Accra à la suite d’une demande du fonds spéculatif NML, filiale de la société américaine Elliott Capital Management, qui réclame au gouvernement argentin le paiement d’une dette de plus de 300 millions $ US contractée lors de la crise économique et financière argentine de 2001. Le 25 octobre dernier, 281 marins de cette frégate ont été autorisés par le gouvernement ghanéen à rejoindre Buenos Aires, mais 45 marins, dont le capitaine, étaient restés avec le navire au port de Tema. De plus, la société américaine réclamait le paiement d’une caution de 20 millions $ US pour libérer le navire argentin. Buenos Aires avait refusé de payer ce montant et la présidente Cristina Fernández de Kirchner avait qualifié le NML de « fond vautour ».

Le TIDM a considéré qu’en tant que navire militaire, le Libertad bénéficie d’une immunité conformément à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer, comme l’ont soutenu les autorités argentines. Le gouvernement ghanéen a pris acte de la décision et il a annoncé sa volonté d’exécuter ce jugement. Le gouvernement argentin a envoyé 98 marins pour ramener le Libertad. Le ministre argentin de la Défense, Arturo Puricelli, a déclaré que le navire-école devrait arriver au port de Mar del Plata le 9 janvier prochain. Le ministre argentin des Affaires étrangères, Hector Timerman, a quant à lui souligné que la libération inconditionnelle du Libertad signifie que l'Argentine ne devra pas verser la caution que lui réclamait la société américaine.

Le Libertad avait quitté l’Argentine le 2 juin dernier avec à son bord 326 marins de diverses nationalités dans le cadre d’une formation annuelle. Il est passé par des ports du Brésil, du Suriname, de la Guyane, du Venezuela, du Portugal, de l’Espagne, du Maroc et du Sénégal avant d’arriver au Ghana.   

MLS

 

Sources

« Argentina recupera la fragata 'Libertad' ». Europa Press, 19 décembre 2012.

« Fragata argentina retenida en Ghana zarpa hacia Buenos Aires ». BBC Mundo, 19 décembre 2012.

« ONU ordena que liberen barco argentino en Ghana ». BBC Mundo, 19 décembre 2012.

« Los marinos argentinos ya están en Ghana para traer la Fragata de regreso  ». El día, 19 décembre 2012.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval