Bandeau UL

Archives

23 février 2012

Blanchiment d'argent : plusieurs pays d'Amérique latine sous la loupe du GAFI

Type de publication : Articles

La Bolivie, tout comme Cuba, fait partie des 17 pays dont les actions pour contrer le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme sont insuffisantes, ce qui représente un risque pour le système financier international selon le Groupe d’action financière (GAFI). L’organisation, qui a publié ses nouvelles recommandations la semaine dernière, soutient que la Bolivie n’a pas effectué suffisamment de progrès dans le cadre de son plan d’action alors qu’elle s’était engagée à surveiller et à contrôler le blanchiment de l’argent provenant du narcotrafic.

D’autres pays de l’Amérique latine et des Caraïbes sont également sous la loupe du GAFI. Antigua-et-Barbuda, l’Argentine, l’Équateur, le Nicaragua, Trinité-et-Tobago et le Venezuela sont parmi les 23 pays qui ne sont pas parvenus à adapter leur législation aux normes internationales, mais dont la situation est moins préoccupante que celle des pays susmentionnés.

Bien que l’Argentine figure sur cette dernière liste, elle a réalisé des progrès notables. Le ministre argentin de la Justice et des Droits de l’homme, Julio Alak, s’est d’ailleurs enorgueilli de cette reconnaissance du GAFI. En fait, l’organisme a noté que l’Argentine a mis en place des normes permettant « d’améliorer la criminalisation du financement du terrorisme », mais a détecté certaines « lacunes stratégiques » liées, entre autres, à la transparence du système financier, à la criminalisation du blanchiment d’argent, au programme de surveillance des secteurs financiers et aux rapports sur les transactions suspectes.

Le Honduras et le Paraguay, pour leur part, ont quitté ces listes et répondent désormais aux standards internationaux.

Le GAFI est une organisation intergouvernementale qui lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.  Il pose les normes devant être appliquées par plus de 180 pays. Les nouvelles recommandations de l’organisme s’attaquent, entre autres, au financement de la prolifération des armes de destruction massive à travers l’application systématique des sanctions posées par le Conseil de sécurité des Nations Unies.

SD

 

Sources :

« GAFI cuestiona falta de acciones contra lavado de dinero en Bolivia », El Diario (Bolivie), 17 février 2012

« Desaire del GAFI al Gobierno : le reclamó  más medidas contra el lavado de dinero », La Nación (Argentine), 17 février 2012

« Résultats de la réunion plénière du GAFI, Paris, 15-17 février 2012 », GAFI, 17 février 2012

« FATF Public Statement », GAFI, 16 février 2012

« Improving Global AML/CFT Compliance : on-going process », GAFI, 16 février 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval