Bandeau UL

Archives

6 décembre 2012

Nouvelle stratégie patrimoniale pour l'Amérique latine et les Caraïbes

Type de publication : Articles

Ce lundi, des délégués d’une trentaine de pays d’Amérique latine et des Caraïbes se sont réunis à Santiago (Chili) afin d’amorcer un débat sur l’avenir des sites patrimoniaux de la région. Durant la rencontre de trois jours, les pays ont élaboré un Plan d’action du patrimoine mondial (2013-2020) pour la région, mettant en relief les principales formes de coopération à mettre en œuvre sur le plan bilatéral, sous-régional et multilatéral.

À cette occasion, la directrice du patrimoine mondial de l’UNESCO pour l’Amérique latine et les Caraïbes, Mme Nuria Sanz, a signalé « l’énorme potentiel » de la région dans la promotion et la protection patrimoniale, mais a fait remarquer la nécessité pour les pays d’entreprendre des actions concrètes afin de tirer profit de ces ressources. Alors que certaines régions du monde, comme l’Europe, comptent un très grand nombre de sites identifiés sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, Mme Sanz a insisté sur la complexité et la taille des sites répertoriés en Amérique latine. « Certains sites de la région, étant ainsi reconnus comme étant parmi les plus complexes et les plus beaux au monde, tel que le sanctuaire historique de Machu Picchu ou le Parc national du fleuve Abiseo, au Pérou, comportent également la particularité d’être des sites mixtes, qui combinent des aspects patrimoniaux culturels et naturels », a-t-elle ajouté.

La réunion aura également permis aux participants d’identifier les difficultés et les défis associés à la préservation du patrimoine dans la région. L’une des principales menaces soulignées concerne l’activité minière, particulièrement dans des pays comme le Chili, le Pérou et l’Équateur. Au Mexique, les préoccupations sont plutôt liées à l’afflux massif de touristes, notamment dans les ruines archéologiques mayas, et qui engendrent des conséquences indésirables pour les communautés locales. Mme Sanz a ainsi suggéré aux pays de réinvestir une partie des profits générés par l’industrie touristique dans la préservation de lieux à haute valeur patrimoniale.

À l’issue de cette rencontre, la représentante de l’UNESCO s’est dite optimiste quant à l'avenir de la coopération en matière de protection et la valorisation du patrimoine en Amérique latine et dans les Caraïbes. La région compte actuellement 130 sites inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en raison de leur caractère culturel ou naturel exceptionnel.

JM

 

Sources :

« América Latina debate sobre Patrimonio Mundial », Ansa Latina, 3 décembre 2012

Torres, Enrique, « Definen estrategia patrimonial para América Latina y Caribe », Prensa Latina, 3 décembre 2012

Torres, Enrique, « Latinoamérica y Caribe con gran caudal en patrimonio, afirma experta », Prensa Latina, 4 décembre 2012

« Unesco: A.Latina tiene potencial en patrimonio pero necesita acción de países », Lainformacion/EFE, 5 décembre 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval