Bandeau UL

Archives

26 novembre 2012

La faim en Amérique latine est une conséquence directe des inégalités : FAO

Type de publication : Articles

Dans son dernier rapport intitulé « Panorama de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Amérique latine et aux Caraïbes 2012 », l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a appelé la semaine dernière les pays d’Amérique latine et des Caraïbes à intensifier leur lutte contre la faim. En effet, selon ses estimations, près de 49 millions de personnes ont souffert de la faim dans la région entre 2010 et 2012.

Selon la FAO, malgré les progrès économiques accomplis, la distribution inégale des richesses et la hausse des prix des denrées alimentaires constituent des freins à la lutte contre la faim en Amérique latine et dans les Caraïbes. Le rapport de la FAO souligne que « 8,3 % de la population de l’Amérique latine et des Caraïbes ne mange pas les calories nécessaires à une vie saine ». Il précise aussi que les pays les plus touchés sont Haïti avec 44,5 % de personnes souffrant de la faim, le Guatemala avec 30,4 %, le Paraguay avec 25,5 %, la Bolivie avec 24,1 %, et le Nicaragua avec 20,1 %. Sur les 33 pays que compte la région, seulement 9 pays, dont Cuba, le Venezuela et l’Argentine entre autres, ont un taux de personnes souffrant de la faim inférieur à 5 % alors que pour 16 pays ce taux est supérieur à 10 %.

Tout en rappelant la réduction du nombre de personnes souffrant de la faim lors des 20 dernières années (16 millions de personnes de moins), le représentant régional de la FAO, M. Raúl Benítez, a quant à lui rappelé les efforts que la région doit fournir dans la lutte contre les inégalités. Pour le responsable des politiques du bureau régional, M. Adoniram Sánches, même si la région est la plus avancée dans la lutte contre la faim ces dernières années, la dynamique a été ralentie par les crises économiques et il rappelle que le développement de la région ainsi que le bien-être des populations ne peuvent être atteints sans l’éradication de la faim. Le rapport souligne que cette situation n’est pas due à une production insuffisante ou à un approvisionnement défaillant, mais elle s’explique surtout par l’insuffisance des revenus pour une importante partie de la population.

Le rapport appelle aussi à une consolidation de la place de la région dans la production et le commerce des denrées alimentaires ainsi qu’au renforcement « du soutien aux organisations chargées de l'intégration politique et économique de la région qui se concentrent sur la sécurité alimentaire ».

MLS

 

Sources

« Más del 8% de la población de A. Latina y el Caribe sin acceso a suficiente comida »  BBC Mundo, 22 novembre 2012.

« Iberoamérica.- Cerca de 49 millones de personas han sufrido hambre en América Latina y el Caribe por la crisis externa » Europa Press, 22 novembre 2012.

« Hambre en Latinoamérica y Caribe ataca a 49 millones de personas » Prensa latina, 22 novembre 2012.

« Panorama de la Seguridad Alimentaria y Nutricional en América Latina y el Caribe 2012 » site du bureau régional de la FAO

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval