Bandeau UL

Archives

20 novembre 2012

La Bolivie menace de recourir aux instances internationales pour récupérer son accès à l'océan Pacifique

Type de publication : Articles

Le président bolivien, Evo Morales, a invité le Chili à abandonner ses « positions conservatrices » afin de faire progresser les négociations visant à désenclaver la Bolivie. Samedi dernier, il a expliqué que si le Chili et la Bolivie n’arrivaient pas à s’entendre afin de revoir les termes du traité de 1904 qui fixe les limites territoriales entre les deux nations, son gouvernement pourrait recourir à la justice internationale pour obtenir un accès souverain à l’océan Pacifique. À son avis, lorsqu’il est impossible de parvenir à une solution négociée entre deux pays, ces derniers ont « le droit de s’adresser aux tribunaux internationaux ».

En fait, le président Morales soutient que le traité de 1904 est « injuste » et qu’il a été « imposé » à la Bolivie. De plus, il juge que les autorités chiliennes ne le respectent pas. En effet, Evo Morales estime qu’il est totalement faux d’affirmer que 60 % des produits boliviens sortent par les ports chiliens. Selon lui, les revenus entrant au pays le font grâce « aux marchés de l’Argentine et du Brésil et non grâce aux ports chiliens ». Il considère que la situation actuelle nuit non seulement aux relations régionales, mais compromet également l’intégration des deux nations. « La Bolivie ne fermera jamais la porte au dialogue », a-t-il déclaré. Il en appelle toutefois « à la volonté du gouvernement chilien de réparer et de restituer » ce qu’il qualifie de « dommage historique ».

Le président chilien, Sebastián Piñera, considère pour sa part que cette question doit faire l’objet d’un dialogue bilatéral. À son avis, elle ne doit pas être traitée dans le cadre d’un forum multilatéral comme l’a fait le président Morales en abordant ce sujet lors du Sommet ibéro-américain qui se tenait à Cadix, en Espagne, la fin de semaine dernière.

Le traité de 1904 a été conclu à la suite de la Guerre du Pacifique de 1879. Avec sa signature, la Bolivie a perdu son accès à l’océan Pacifique aux mains du Chili.

SD

 

Sources :

« Bolivia pide a Chile que deponga “posiciones conservadoras” por salida al mar », AFP, 17 novembre 2012

« Bolivia insta a Chile a renegociar tratado para tener salida al mar », El Universal, 17 novembre 2012

« Bolivia amenaza con ir a tribunales para tener una salida al mar », BBC Mundo, 17 novembre 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval