Bandeau UL

Archives

19 novembre 2012

La classe moyenne progresse en Amérique latine

Type de publication : Articles

Dans son dernier rapport intitulé « la mobilité économique et l’essor de la classe moyenne latino-américaine » publié la semaine dernière, la Banque mondiale a fait part d'une augmentation de 50 % de la classe moyenne en Amérique latine et dans les Caraïbes. En effet, la classe moyenne de la région est passée de 103 millions de personnes en 2003 à 152 millions de personnes en 2009 et représente désormais 30 % de la population. Selon les critères de la Banque mondiale, une personne appartenant à la classe moyenne dispose d’un revenu quotidien compris entre 10 et 50 $ US. Dans la même période, le pourcentage de pauvres, c'est-à-dire ceux qui ont un revenu quotidien entre 1 et 1,25 $ US, est passé de 44 à 30 % de la population de la région.

Pour Francisco Ferreira, un des auteurs du rapport, cette forte mobilité économique s’explique d’une part par « une croissance économique plus soutenue » malgré la crise économique et d’autre part par la baisse « inédite de l’inégalité économique dans la plupart des pays ». Pour le président de la Banque mondiale, Kim Yong Kim, ces avancées illustrent l’efficacité des politiques menées conjointement par les pays et la banque pour « une croissance et une expansion des opportunités pour les plus vulnérables ». L’économiste en chef de la Banque mondiale pour l’Amérique latine et les Caraïbes, Augusto de la Torre, a rappelé l’importance d’une classe moyenne dans la lutte contre les inégalités. Le rapport souligne également que l’éducation et le travail des femmes sont des moteurs de la grande mobilité économique observée dans la région.

Le rapport indique cependant la disparité entre des pays à forte mobilité économique comme le Brésil, l’Argentine et le Chili et des pays à faible mobilité comme Haïti, le Guatemala et le Nicaragua. Le Brésil compte d'ailleurs pour 40 % de la progression de la classe moyenne de la région. Le rapport rappelle aussi que les inégalités restent nombreuses et souligne la progression de la classe dite « vulnérable » regroupant les personnes ayant un revenu quotidien compris entre 4 et 10 $ US et qui représente 38 % de la population de la région. Pour améliorer la situation, le rapport suggère « l’incorporation de l’égalité des chances dans les politiques publiques », la poursuite des réformes des systèmes de protection sociale et une plus grande réforme fiscale pour améliorer les services publics.

MLS

 

Sources

« Un informe del Banco Mundial dice que la clase media sube en América Latina » Europa Press, 13 novembre 2012.

« América Latina: más clase media, menos pobres » BBC Mundo, 13 novembre 2012.

« Economic Mobility and the Rise of the Latin American Middle Class ». Rapport de la Banque mondiale.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval