Bandeau UL

Archives

9 novembre 2012

Le Guatemala ravagé par un séisme

Type de publication : Articles

Mercredi dernier, un violent tremblement de terre de 7,5 de magnitude sur l’échelle de Richter a frappé le Guatemala causant plusieurs morts et blessés ainsi que de nombreux dégâts.

L’Institut d’études géologiques des États-Unis (USGS) a localisé l’épicentre de ce séisme à 24 km de la ville côtière de Champérico qui se trouve à 163 km au sud-ouest de la capitale Guatemala. Ce séisme qui a été ressenti au Mexique et au Salvador a dévasté plusieurs localités du pays et l’état de catastrophe naturelle a été décrété par le président Otto Pérez Molina dans les départements de San Marcos, de Quetzaltenango, de Huehuetenango et dans le sud de Quiché.

Le chef de l’État guatémaltèque a indiqué qu’il y avait entre autres 52 morts causés généralement par l’effondrement des maisons ainsi que 250 blessés et 22 disparus, sans compter les nombreux sans-abris. Il a également précisé qu’il fallait malheureusement s’attendre à une hausse de ces chiffres dans les prochains jours avec une estimation de 50 000 sinistrés. Le président Molina a toutefois assuré que son gouvernement contrôle la situation.

Par ailleurs, les recherches continuent et des milliers de volontaires ont été déployés dans les différentes zones concernées pour assurer les premiers soins médicaux et pour fournir de l’eau et de la nourriture aux personnes touchées. La Commission nationale de prévention des désastres (CONRED) a déjà envoyé 44 tonnes d’aide humanitaire aux zones les plus touchées et le ministère de l’Énergie et des Mines a indiqué que 95 % du réseau électrique a été rétabli.

Le pays a également reçu l’aide et le soutien de la communauté internationale. Par la voix de son secrétaire général, Ban Ki Moon, les Nations unies ont proposé leur aide tout comme l’Organisation des États américains (OEA) et des pays du continent comme le Venezuela qui a envoyé 60 tonnes d’aliments et 40 doses de médicaments. Par le biais de l’Agence espagnole de la coopération internationale pour le développement (AECID), le gouvernement espagnol enverra 22 tonnes d’aide humanitaire.

C’est le séisme le plus important à être survenu au Guatemala depuis celui de 1976 dont la magnitude fût de 7,6 sur l’échelle de Richter et qui a fait près 25 000 morts. A l’image de l’Amérique centrale, le Guatemala est considéré comme sensible aux séismes, car il se trouve au point de rencontre de trois plaques tectoniques : la plaque Cocos, la plaque caraïbe et la plaque nord-américaine.

MLS

 

Sources

« Un terremoto de 7,5 de magnitud al suroeste de Guatemala provoca el derrumbe de casas » Europa Press, 7 novembre 2012. 

« Ascienden a 50 los muertos por el terremoto en Guatemala » Europa Press, 8 novembre 2012.

« España, preparada para enviar hasta 22 toneladas de ayuda para los afectados por el terremoto » Europa Press, 8 novembre 2012.

« Medio centenar de muertos por fuerte sismo en Guatemala » BBC Mundo, 8 novembre 2012.

« En fotos: el peor terremoto en Guatemala desde 1976 » BBC Mundo, 8 novembre 2012.

« El presidente de Guatemala pide ayuda para la reconstrucción tras el poderoso sismo » BBC Mundo, 8 novembre 2012.

« Presidente de Guatemala estima 50.000 damnificados por el sismo » BBC Mundo, 8 novembre 2012.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval