Bandeau UL

Archives

19 octobre 2012

La Havane supprime le permis de sortie

Type de publication : Articles

Le gouvernement de la République de Cuba a annoncé mardi dernier sa décision d’abolir le permis de sortie pour les ressortissants cubains qui souhaitent voyager à l’étranger. Cette mesure entrera en vigueur le 14 janvier 2013.

Jusqu'à présent, un citoyen cubain avait besoin d’une invitation depuis un pays étranger pour voyager ainsi que de son passeport et dudit permis de sortie plus connue sous le nom de la « Tarjeta Blanca » (carte blanche) qui coûtait 150 $ US. De plus, un Cubain ne pouvait vivre plus de 11 mois à l’étranger sous peine de se voir retirer certains droits comme la gratuité scolaire et la sécurité sociale, entre autres. À partir du 14 janvier 2013, il suffira d’un passeport valide et du visa du pays de destination pour voyager. La période de résidence à l’étranger sera de 24 mois avec possibilité de renouvellement.

Pour le gouvernement cubain, « cette actualisation de sa politique migratoire » répond à la nécessité de prendre en compte les changements socio-économiques du pays et « de se défendre contre les actions hostiles des États-Unis ». Cette décision constitue également une réponse aux demandes de la diaspora cubaine, notamment celle qui se trouve aux États-Unis. Selon le quotidien du parti communiste cubain, Granma, « l’actualisation de la politique migratoire prend en compte le droit de l’État révolutionnaire de se défendre contre les plans d’ingérence et de subversion du gouvernement étasunien et de ses alliés ». Il précise aussi que les autorités prendront les dispositions nécessaires pour se prémunir « du pillage des talents par les grandes puissances ».

L’administration américaine a salué cette décision, mais elle précise que le gouvernement cubain dispose « d’autres mécanismes de contrôle » assez contraignants sur les déplacements de la population comme le processus de renouvellement du passeport. Quant à la haute représentante de la politique extérieure de l’Union européenne (UE), Catherine Ashton, elle s’est réjouie de cette décision et elle espère que ce sera une « étape importante » vers plus de liberté pour les Cubains.  

Cette décision s’inscrit dans le cadre d’une politique moins restrictive adoptée depuis l’arrivée de Raul Castro au pouvoir en 2008. Cette suppression du permis de sortie intervient au moment où La Havane célèbre le 50e anniversaire de la crise des missiles du 16 octobre 1962.

MLS

Sources

« Cuba elimina la obligación de solicitar permiso de salida para viajes al extranjero » Europa press, 16 octobre 2012

« Cuba elimina permiso de salida para viajar al exterior » BBC Mundo, 16 octobre 2012.

« Cuba: actualización migratoria en sintonía con modelo socioeconómico » Prensa Latina, 17 octobre 2012.

 « Cuba actualiza su política migratoria » Prensa latina,16 octobre 2012.

« Cuba actualise sa politique migratoire » Grandma, 17 octobre 2012.

« Ashton ve en la nueva ley migratoria un "paso importante" para la libertad de los cubanos » Europa Press, 18 octobre 2012.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval