Bandeau UL

Archives

15 octobre 2012

Le retour controversé du président Lugo

Type de publication : Articles

L’ancien président du Paraguay, Fernando Lugo, a annoncé ce mardi qu’il sera candidat aux élections présidentielles du 21 avril 2013. Cette déclaration intervient quelques mois après sa destitution et son remplacement par Federico Franco à la tête de l’État.

Cette candidature a suscité un débat au sien de la classe politique paraguayenne concernant notamment sa constitutionnalité. L’ancien président assure que sa candidature n’est pas contraire à la Constitution qui interdit la réélection d’un président, car son mandat ne s’est pas terminé au moment prévu. En effet, le président Lugo a été élu en 2008 après 62 ans de règne du parti conservateur de droite pour un mandat de 5 ans et il a été destitué par le Sénat le 22 juin dernier. Cette candidature vient contredire une précédente déclaration en septembre dernier où le président Lugo disait qu’il ne se présenterait pas à ces élections.

Cette décision de M. Lugo intervient au moment où on l’on parle d’une possible réintégration du Paraguay au Marché commun du Sud (MERCOSUR). En effet, en marge de la rencontre ce jeudi entre le ministre des Affaires étrangères argentin, Héctor Timerman, et son homologue brésilien, Antonio Patriota, le quotidien argentin Clarín déclare que les deux grands pays de la zone envisageraient une réintégration avant les prochaines élections générales du Paraguay au sein du MERCOSUR dont il avait été suspendu le 29 juin dernier. Cette réintégration serait d’actualité, car c’est le Paraguay qui devait assumer la présidence du MERCOSUR en décembre prochain et il doit également accueillir le prochain sommet des chefs d’État prévu au milieu de l’année prochaine. Rappelons que l’admission du Venezuela comme membre du bloc sud-américain a été autorisée sans l’accord du Paraguay qui a protesté contre cette décision prise lors du sommet de Mendoza.

Par ailleurs, le Sénat paraguayen a rejeté ce jeudi le protocole additionnel au traité constitutif de l’Union des nations sud-américaines (UNASUR) qui comporte notamment « des mesures pour défendre l’ordre démocratique ». Le pays avait également été suspendu de l’UNASUR, mais il n’a pas été suspendu de l’Organisation des États américains (OEA) comme le souhaitaient les pays du MERCOSUR et de l’UNASUR.

MLS

 

Sources

« Lugo buscará la presidencia » ABC, 9 octobre 2012.

« Lugo olvidó lo que dijo hace un mes » ABC, 10 octobre 2012.

« Lugo será candidato en las elecciones generales de 2013 » Europa Press, 10 octobre 2012.

« Senado de Paraguay rechazó protocolo democrático de Unasur » Prensa Latina, 11 octobre 2012.

« Eventual reingreso de Paraguay al Mercosur antes de 2013 sería tratado hoy por cancilleres » Ultima Hora, 11 octobre 2012.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval