Bandeau UL

Archives

25 mars 2012

Le Brésil poursuit Chevron et Transocean pour pollution maritime

Type de publication : Articles

Le parquet de l’État de Rio a décidé de poursuivre en justice ce mercredi le géant pétrolier américain Chevron et l’entreprise Transocean, opérateur dans les plateformes pétrolières, pour pollution. Il accuse les deux entreprises de « crimes contre l’environnement », à la suite du dévoilement des résultats de l’enquête sur la fuite de brut survenue le 7 novembre 2011 au large des côtes de Rio de Janeiro. Cette poursuite concerne 17 cadres des deux entreprises, dont le président de Chevron au Brésil, George Buck.

Selon l’Agence nationale du pétrole (ANP) du Brésil, les deux entreprises n’ont pas pris les dispositions nécessaires pour minimiser les risques de fuite lors du forage dans le domaine de Frade, ce qui a occasionné la fuite d’environ 2 400 à 3 000 barils de pétrole brut (416 000 litres) dans l’océan Atlantique.

L’ANP a fait savoir que les sanctions contre Chevron pourraient aller jusqu’à la résiliation du contrat de concession. Le procureur général de l’État de Rio, Eduardo Santos de Oliveira, a rappelé les conséquences désastreuses de cette pollution sur l’écosystème et il a souligné que les peines requises contre les accusés allaient de 21 à 31 ans de prison. En plus du gel de leurs biens, le procureur général a aussi requis des amendes d’un million de reais (plus de 540 000 dollars) pour chacun des 17 accusés, et de 10 millions de reais (plus de 5 millions de dollars) pour chaque entreprise.

Chevron et Transocean ont réfuté les accusations portées sur elles et sur leurs employés. Chevron a déclaré que ces accusations sont « exagérées et non fondées ». Par la voix de son directeur des affaires corporatives, Rafael Jaen Williamson, la compagnie américaine a déclaré qu’elle « a appris de ces événements » et qu’elle met tout en œuvre pour que de tels accidents ne se reproduisent plus. Elle s’engage aussi à fournir de plus amples informations au public.

Le secrétaire à l’environnement de Rio, Carlos Minc, a souligné que Chevron avait reçu deux amendes d’un montant total de 100 millions de reais (plus de 55 millions de dollars) après un premier accident, mais que l'entreprise n’a encore effectué aucun paiement.

MLS

 

Sources :

« Brasil presenta cargos criminales contra ejecutivos de Chevron y Transocean por derrame » BBC Mundo, 21 mars 2012. 

« Petrolera Chevron Brasil hizo análisis incorrecto del pozo con fuga» Prensa Latina, 22 mars 2012.

« Las autoridades petroleras acusan a Chevron de no adoptar medidas para minimizar el riesgo de un vertido»

« Brésil: Chevron et 17 responsables poursuivis pour pollution » AFP, 21 mars 2012.

« ANP aponta falhas graves da Chevron» Estadao, 23 mars 2012.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval