Bandeau UL

Archives

2 octobre 2012

L'Union européenne et la Colombie coopèrent dans la lutte contre les mines antipersonnel

Type de publication : Articles

Le gouvernement colombien et l’Union européenne (UE) se sont entendus jeudi dernier pour intensifier la lutte contre les mines antipersonnel. Le projet de plus de 9 millions US $ sera principalement financé par l’UE.

Il vise, entre autres, à aider les victimes, à éduquer la population sur les risques associés à ces explosifs et à effectuer des opérations de déminage humanitaire dans 12 départements colombiens : Antioquia, Arauca, Bolívar, Caquetá, Cauca, Córdoba, Meta, Nariño, Norte de Santander, Putumayo, Santander et Tolima. Ces régions ont été ciblées dans le cadre de l’entente parce qu’elles sont considérées comme des zones plus à risque de renfermer des mines antipersonnel, des munitions non explosées ou des engins explosifs improvisés.

Selon les données officielles, ces explosifs ont fait plus de 10 000 victimes en Colombie depuis 1990. Parmi celles-ci, on a dénombré 6222 membres des forces de l'ordre, 3779  civiles et 968 enfants. La majorité de ces victimes se trouvaient dans l’un des 12 départements visés par l’entente entre l’UE et la Colombie.

Le vice-président colombien, Angelino Garzón, a qualifié ces statistiques de « déshonorantes ». Il demande aux groupes armés illégaux de cesser de miner le territoire et d’avertir la population quant à la localisation des mines antipersonnel existantes.

« Nous voulons une Colombie dans laquelle il n’y aura pas d’autre victime de mines antipersonnel et dont le territoire sera exempt de ces explosifs », a-t-il affirmé.

Le vice-président Garzón et l’ambassadrice de la délégation de l’UE en Colombie, María Antonia van Gool, ont signé un accord préliminaire à ce sujet devant les représentants de la communauté internationale et les organisations non gouvernementales.

Selon la Campagne internationale pour interdire les mines, la Colombie compte, après l’Afghanistan, le plus grand nombre de victimes de mines antipersonnel. Le gouvernement colombien estime que plus de 100 000 mines antipersonnel sont toujours présentes sur son territoire.

SD

 

Sources :

« Las minas antipersonal dejan más de 10.000 víctimas en Colombia desde 1990 », Univision, 25 septembre 2012

 « Convenio Colombia-UE beneficia 12 zonas afectados por minas antipersonal », Univision, 27 septembre 2012

« Suscriben en Colombia convenio sobre minas antipersonales », Prensa Latina, 28 septembre 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval