Bandeau UL

Archives

29 mars 2012

Les pays de l'ALÉNA renforceront la sécurité nucléaire en Amérique du Nord

Type de publication : Articles

Le Sommet sur la sécurité nucléaire tenu le 26 et le 27 mars dernier à Séoul (Corée du Sud) a été l’occasion pour les 53 pays représentés de proposer des idées pour assurer la protection des stocks de matériel nucléaire civil et militaire de chaque pays, contre une utilisation à des fins potentiellement terroristes. Lors de cette rencontre, le Canada, les États-Unis et le Mexique ont conclu une entente trilatérale de sécurité nucléaire.

Celle-ci propose de convertir un réacteur de recherche mexicain afin qu’il fonctionne au combustible à base d'uranium faiblement enrichi plutôt qu’au combustible à base d’uranium hautement enrichi. Le projet, initié de concert avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) lors du Sommet sur la sécurité nucléaire de Washington D.C., en avril 2010, cherche à limiter au minimum l’usage de l’uranium hautement enrichi à des fins civiles et à aider le Mexique dans sa lutte contre la prolifération nucléaire.

Le président du Mexique, M. Felipe Calderón, a déclaré que cette décision illustrait bien la volonté de son gouvernement à s’engager dans « l’édification d’un monde libre de la menace nucléaire ». Pour sa part, le président des États-Unis, M. Barack Obama, a remercié l’AIEA ainsi que ses homologues nord-américains pour leurs efforts concertés dans la mise en œuvre d’une telle initiative. Le premier ministre Stephen Harper a également manifesté sa satisfaction à l’égard du succès remporté par ce projet et a déclaré qu’il continuerait à travailler de pair avec les États-Unis et le Mexique afin d’améliorer la sécurité nucléaire dans la région et ailleurs dans le monde.

La conversion de l’uranium en uranium faiblement enrichi pourra non seulement prolonger la période d’opération du réacteur mexicain, mais rendra également ce dernier admissible à certains programmes de l’AIEA. Le combustible fourni permettra à l'Institut national de recherches nucléaires du Mexique d’accroître la puissance du réacteur, et ainsi d’augmenter sa capacité à produire notamment des isotopes médicaux et industriels. Il est prévu que le prochain sommet sur la sécurité nucléaire ait lieu dans deux ans, aux Pays-Bas.

JM

 

Sources :

« Acuerdo de seguridad nuclear entre Mexico, EEUU y Canada », Ansa Latina, 26 mars 2012

Amigon, Edgar, « México, EU y Canadá concluyen proyecto de seguridad nuclear », El Financiero, 26 mars 2012

« Annonce trilatérale faite par le Mexique, les États-Unis et le Canada sur la sécurité nucléaire », Premier ministre du Canada, 26 mars 2012

Flores Carmen, et Juan Garciaheredia, « Pactan México, Canadá y EU seguridad nuclear », El Sol de México, 27 mars 2012

Ojardias, Frédéric, « Sommet sur la sécurité nucléaire: chacun pour soi sauf en cas de catastrophe », RFI, 27 mars 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval