Bandeau UL

Archives

28 septembre 2012

Le Venezuela accompagnera le dialogue colombien

Type de publication : Articles

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Nicolás Maduro, a confirmé dimanche dernier que son pays participera aux prochaines négociations de paix entre le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) qui se tiendront le 8 octobre prochain à Oslo.

Caracas enverra donc un représentant à ces négociations et compte accompagner le processus de paix colombien à l’image d’autres pays de la région comme le Chili. Le ministre Maduro a déclaré que le gouvernement vénézuélien « servira toutes les initiatives de paix » dans la région. Il a également souligné que le président Hugo Chávez prête une grande attention au processus de paix en Colombie et plus particulièrement au bon déroulement des négociations d’Oslo. Il a aussi ajouté qu’une intervention directe du  président Chávez lors de ces pourparlers de paix n’est pas à exclure. Ce dernier a fait savoir que son pays fera ce que lui demande le gouvernement colombien et ce qu’il croit utile pour aboutir à un « processus court », comme l’a souhaité le président colombien, Juan Manuel Santos.

De son côté, le président Santos a profité ce mercredi de la 67e session de l’Assemblée générale des Nations unies pour rencontrer le premier ministre norvégien, Jens Stoltenberg, afin d’aborder les derniers détails de l’organisation des négociations. Ils ont notamment abordé la levée du mandat d’arrêt concernant les négociateurs des FARC. Le chef de l’État colombien espère également que ces négociations ne dureront pas plus de deux jours, car les différents représentants se retrouveront à La Havane (Cuba) pour y poursuivre les discussions. Le premier ministre Stoltenberg a quant à lui renouvelé la volonté et la fierté de son gouvernement de mener la médiation entre les deux parties.

Le conflit armé colombien a vu les relations entre le Venezuela et la Colombie traverser des moments de tensions. En effet, à plusieurs reprises, Bogota a accusé Caracas de servir de base arrière aux FARC et même de les soutenir militairement, thèse que réfutent les autorités vénézuéliennes. Sous la présidence colombienne d’Alvaro Uribe, les deux pays ont rompu leurs relations diplomatiques le 22 juillet 2010 avant de les reprendre le 10 août de la même année, quelques jours après l’arrivée au pouvoir du président Santos. Le président Chávez est également intervenu dans la libération d’otages détenus par les FARC, dont celle de Clara Rojas, l’ex-directrice de campagne d’Ingrid Betancourt.  

MLS

 

Sources

« Venezuela participará en mesa de diálogo entre Santos y las FARC » BBC Mundo, 23 septembre 2012

« Venezuela participará como acompañante en el diálogo de paz con las FARC » Europa press, 24 septembre 2012.

« Colombia y Noruega ajustan detalles para instalación de negociaciones con las Farc » Radio Caracol, 26 septembre 2012. 

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval